Le diocèse du Puy sans évêque pendant quelques mois à un an

Par A.Wa ven 09/04/2021 - 10:00 , Mise à jour le 09/04/2021 à 10:00

Au terme de six ans à la tête de l’Église en Haute-Loire, où il a été nommé évêque pour la première fois, Mgr Luc Crepy prendra ses nouvelles fonctions d’évêque de Versailles dimanche.

Le pape François a nommé officiellement l’évêque du Puy-en-Velay, Mgr Luc Crepy, évêque de Versailles le 6 février 2021. Il sera installé le 11 avril dans son nouveau diocèse, après six ans passés en Haute-Loire. C’est au Puy-en-Velay que le Père Luc Crepy a été consacré évêque, où il avait été nommé le 12 février 2015, après le décès de Mgr Henri Brincard.
Mgr Luc Crepy fait ses adieux à la Haute-Loire en ces mots : « J’ai passé ici six belles années. J’ai été heureux de revivifier la structure des paroisses avec la mise en place des EAP (Équipes d’animation pastorales), où interviennent des prêtres, des diacres et des laïques. Les paroisses où le curé s’occupe de tout, c’est fini selon moi. Dans la continuité de ces équipes, on a aussi instauré des veilleurs dans les petits villages. Ce sont des personnes qui sont en lien avec la paroisse pour créer le lien et rendre plus vivante la communauté. Avec les trois autres diocèses d’Auvergne (Clermont-Ferrand, Saint-Flour et Moulins), nous avons aussi travaillé sur la place de l’Église dans le monde rural. Nous avons créé une structure transversale avec le conseil diocésain de la solidarité, qui couvre la question des migrants, des personnes en difficultés à tous niveaux, comme certains de nos agriculteurs. Enfin, nous avons réalisé divers projets, tels les travaux du grand séminaire et du Centre de musique sacrée ou l’ouverture d’un Musée de la Bible d’ici deux ans. Je quitterai le diocèse du Puy non sans regrets, car je garde dans le cœur les rencontres et les joies partagées avec beaucoup, les divers projets, les grands évènements comme le jubilé de 2016 ou les fêtes mariales du Puy… J’ai découvert la richesse et la beauté de la Haute-Loire, la grande tradition chrétienne qui l’anime et la gentillesse de ses habitants. »

Au plan national, Mgr Luc Crepy a également été désigné président de la cellule permanente de lutte contre la pédophilie créée en avril 2016. De cette cellule est née la Commission indépendante mise en place par les évêques et la Conférence des Religieux et religieuses de l’Eglise de France (Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église, CIASE) chargée d’enquêter sur ces faits, d’analyser la manière dont ils ont été traités et d’évaluer l’action de l’Eglise, notamment depuis les années 2000.

En attendant un nouvel évêque, que va-t-il se passer ? 

Suite au départ de Mgr Luc Crepy, le diocèse du Puy va traverser une période de vacance épiscopale. Une vacance épiscopale dure en moyenne entre quelques mois et un an. Lorsque l’évêque quitte le diocèse, le collège des consulteurs se réunit et élit un administrateur diocésain, c’est-à-dire un prêtre qui assurera une forme d’intérim, en attendant la nomination d’un nouvel évêque. En lien avec le collège des consulteurs, l’administrateur doit, en plus de la gestion des choses courantes, s’assurer de la poursuite de projets en cours. En revanche, il ne peut lancer de projets nouveaux. Le collège des consulteurs comprend huit prêtres (nommés en 2018 pour 5 ans) : Père Emmanuel Chazot, Père Jean-Pierre Debard, Père Emmanuel Dursapt, Père Patrice Missonnier, Père Jean-Loïc Ollu, Père Jean-Claude Petiot, Père Joseph Valentin et Père Pierre de Veyrac. L’administrateur diocésain sera élu par le collège des consulteurs ce mardi 13 avril 2021.

L’État français valide la candidature du prochain évêque

La nomination d’un nouvel évêque est précédée d’une consultation suscitée par la Nonciature Apostolique en France. Cette consultation présente deux dimensions : le profil de Pasteur que demande le diocèse, mais aussi le profil du diocèse lui-même. Elle est envoyée à des évêques, des prêtres mais aussi des fidèles laïcs. Suite à l’enquête, trois noms seront choisis et transmis à Rome, qui tranchera et proposera la mission à l’intéressé. Monseigneur Luc Crepy précise : « il faut également que le Ministère de l’Intérieur donne son accord puisque nous sommes dans un État laïc. » Voici donc pourquoi ce processus prend du temps.

« On ne fait pas carrière dans l’Église »

Mgr Luc Crepy rappelle que le futur évêque n’aura pas postulé comme un professionnel qui enverrait son CV et sa lettre de motivation : « On n’est pas candidats pour un poste. Sinon, ça voudrait dire qu’on fait carrière. Être évêque, c’est être successeur des apôtres... C’est plutôt bien que ce soit l’Église qui nous appelle et que ce ne soit pas nous qui nous positionnions comme les hommes de la situation. Dans L’Évangile, c’est Jésus qui appelle ses apôtres, ce ne sont pas les apôtres qui lui disent: “Je viens”. »

Ce samedi 10 avril à 10h15, une émission spéciale bilan des six années d’épiscopat de Mgr Luc Crepy sera diffusée sur RCF Haute-Loire (Brioude 88.3 FM / Le Puy-en-Velay 101.7 FM / Yssingeaux 100 FM et sur le site de RCF Haute-Loire).
Puis, ce dimanche 11 avril à 15h, Mgr Crepy sera installé dans son nouveau diocèse lors d’une messe à la cathédrale de Versailles. La cérémonie sera retransmise en direct sur le site de RCF Haute-Loire. Il sera également possible d’accéder au direct sur la chaîne YouTube du diocèse de Versailles et sur le site du diocèse de Versailles.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

lo

lun 12/04/2021 - 11:10

Sauf erreur de la part, il y a au moins trois personnes au Puy-en-Velay qui portent le nom de "Lévèque" si j'en crois la véracité des "pages blanches"..Alors ?? On a le choix non...?