Le Département en lutte contre le campagnol terrestre

Par N.De lun 16/05/2022 - 09:00 , Mise à jour le 16/05/2022 à 09:00

Le Conseil départemental poursuit l'accompagnement des agriculteurs qui se battent contre cet animal. D'après le Département, "Ce nuisible, polluant les fourrages et ravageant les champs des plateaux notamment du Mézenc, met nos agriculteurs en réel danger économique face à sa prolifération".

Dans la même optique que l’année passée, le Département souhaite agir aux cotés de la Région Auvergne – Rhône-Alpes afin de trouver une solution efficace et durable pour aider les agriculteurs locaux. Adossé au dispositif régional et au régime agricole, l’intervention départementale revêt la forme d’une bonification à hauteur de 50 % des aides à l’investissement allouées par la Région pour les exploitants engagés dans la lutte collective.

Une enveloppe budgétaire supplémentaire de 140 000 euros par rapport à l’enveloppe initiale, a été actée pour le soutien aux exploitants victimes du campagnol terrestre. Cette démarche collaborative s’étend désormais à 40 nouvelles communes entrant dans les critères d’éligibilité de l’aide départementale.

De plus, le Département a décidé, au cours de cette commission, d’allouer une aide départementale de 129 745 € pour 96 agriculteurs touchés par ce fléau. Une aide à hauteur de 20 000€ a également été accordée dans l’optique de la conception d’un outil mécanique expérimental ayant pour but le traitement du nuisible. 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

du

lun 16/05/2022 - 13:29

Malheureux campagnol qualifié de nuisible par des agriculteurs responsables de la destruction massive des sols, de l'air et de l'eau. Des centaines de milliers d'euros dilapidés pour nuire un peu plus à la bio diversité, encore une absurdité dramatique dont le Département et la Région seront coupables. Si le campagnol prolifère, c'est parce que ses prédateurs sont systématiquement détruits par des chasseurs qui se prétendent être, comble du cynisme, les premiers défenseurs de l'environnement. L'obscurantisme rural est sans limites, il faut changer de paradigme et renoncer au terrorisme néo libéral qui refuse de voir que les ressources de la planète sont limitées. Le campagnol est utile, comme le renard ou le loup, ce n'est pas lui qu'il faut éliminer mais la bêtise.