Le COP rugby écrase Véore et se dirige vers les 16èmes de finale

dim 05/05/2019 - 20:36 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:57

C'est dans un vent glacial et face à une tribune bondée que s'est engagée la rencontre au stade Lafayette entre le COP rugby et l'US Véore. Le match s'est très vite emballé grâce à plusieurs essais consécutifs marqués par les Ponots dès les premières minutes de jeu.
Domination totale en première période
A la mi-temps, le match avait des allures de Bérézina pour les joueurs de Véore, alors menés 33 à 0. Ils ont toutefois su rester vaillants en seconde période, en inscrivant un premier essai dès le début de la rencontre. A quelques dizaines de minutes de la fin du match, ils ne se battaient déjà plus que pour l'honneur: "Il faut qu'on gagne au moins la seconde mi-temps" clamait le capitaine de l'équipe de Véore pour motiver ses troupes. Objectif atteint: ils sont remontés à 24 points là où les Ponots n'en ont inscrit que 12 supplémentaires. "Il faut mettre ça sur le compte des rotations et du relâchement plus que sur la production du jeu des autres, analyse l'entraîneur ponot Jean-Sébastien Bignat. Ils n'ont pas changé leur façon de faire, c'est seulement nous qui avons été moins performants en seconde période. Il faut, cela dit, reconnaître que l'équipe de Véore était venue pour faire un vrai match de rugby et ne s'est pas relâchée durant 80 minutes." Victoire tout de même du COP rugby 45 à 24.


En route pour les 16èmes de finale

Déjà vainqueurs lors du match aller la semaine précédente (26-13), les joueurs de Jean-Sébastien Bignat s'offrent un ticket pour les 16 èmes de finales, qui débuteront dans 15 jours, le 19 mai à Montélimar (match retour le 26 mai au stade Lafayette). Si, comme c'est probable, la commission de discipline donne un avis favorable à Ayala Aitor, carton rouge la semaine dernière, le groupe devrait théoriquement se trouver au complet pour affronter cette épreuve. La manche se jouera contre Montélimar, qui s'est imposé 32-17 face à Aix. Une nouvelle étape décisive pour l'équipe ponote, qui rêve d'accéder à la division supérieure.
Eddie Rabeyrin

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire