Le Conseil départemental en guerre contre le campagnol terrestre

Par NDe lun 21/06/2021 - 08:00 , Mise à jour le 21/06/2021 à 08:00

Pour faire face au rat taupier sur certains secteurs de Haute-Loire, le Département a décidé de compléter les dispositifs mis en place par le Conseil Régional afin de soutenir les éleveurs les plus touchés par la pullulation des campagnols terrestres.

"La présence du campagnol terrestre (ou rat taupier) évolue de façon exponentielle en Haute-Loire depuis fin 2019, avec des secteurs plus particulièrement touchés comme le plateau du Mézenc. En pullulant dans les prairies, ces rongeurs ont des conséquences directes sur la qualité et la quantité de l'herbe et des fourrages et sur la santé des bovins". Telle est la communication partagée par le Conseil départemental sur le sujet.

200 000 euros sur la table

"Le Département de la Haute-Loire a décidé de débloquer une enveloppe de 200 000€ pour compléter l’aide d’urgence régionale à l’attention des éleveurs les plus touchés par la pullulation des campagnols terrestres. Concrètement, suite à un travail partenarial avec la Région, le Département a décidé de s’inscrire dans une démarche collaborative de soutien aux agriculteurs victimes de la pullulation du rat taupier en bonifiant de 50% les aides allouées par la Région aux exploitants sinistrés et engagés dans un contrat de lutte collective".

  • Araules
  • Bains
  • Besseyre-Sainte-Marie
  • Bouchet-Saint-Nicolas
  • Cayres
  • Champclause
  • Chaudeyrolles
  • Les Estables
  • Fay-sur-Lignon
  • Freycenet-Lacuche
  • Laussonne
  • Le Mazet-Saint-Voy
  • Montusclat
  • Moudeyres
  • Queyrières
  • Saint-Front
  • Saint-Jean-De-Nay
  • Saint-Jean-Lachalm
  • Saint-Privat d’Allier
  • Les Vastres
  • Freycenet-Latour
  • Auvers
  • Pinols
  • Yssingeaux

Les conditions pour percevoir l'aide du département

"La Région a débloqué des aides d’urgence pour les Départements de la Haute-Loire, de l’Ardèche, du Cantal et du Puy-de-Dôme. Dans ce cadre, un dispositif de soutien exceptionnel en investissement est ouvert depuis le 10 mai 2021. Il s’agit d’une aide forfaitaire aux éleveurs ayant réalisé des investissements productifs dont ils remboursent des encours d’emprunts. Pour être éligible, les agriculteurs doivent exploiter 50 % de leur surface sur une ou plusieurs communes identifiées à risque, c’est à dire des communes présentant un ratio « % risque fort / surface en herbe » supérieur à 30%".

Entre 300 et 2 000 euros de soutien financier

"L’aide forfaitaire sera comprise entre 300 € et 2 000 € en fonction de la taille de l’exploitation et de sa forme juridique (transparence GAEC). Une bonification de 500 € est appliquée pour les agriculteurs ayant souscrit un contrat de lutte FMSE (Fonds de Mutualisation du risque Sanitaire et Environnemental). Les modalités complètes sont disponibles sur le site internet de la Région".

Afin de solliciter les différentes aides, les exploitants doivent se rendre sur le site www.auvergnerhonealpes.fr (rubrique Aides) et impérativement cocher l’autorisation de transfert de leurs données aux autres collectivités sur le formulaire en ligne afin que leur demande soit étudiée en parallèle par les services du Département. La date limite du dépôt des demandes est fixée au 10 juillet 2021.

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

2 commentaires

st

mar 22/06/2021 - 07:14

Et il y a aussi trop de mouches et de fourmis ! Mettons deux subventions de plus pour les agriculteurs, c'est open bar

ro

lun 21/06/2021 - 11:41

Et concrètement, comment la lutte s'organise sur le terrain ?

Quelles techniques sont mises en oeuvre ?