Le comité départemental météo disparait

dim 31/12/2017 - 11:18 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:50

L'époque a changé et les stations automatiques ont remplacé les relevés manuels. Chaque année, l’Association apportait une modeste contribution aux observateurs qui journellement collectent les données de pluviométrie et températures. Après 45 ans d'existence, 2017 sera la dernière année, le département ayant supprimé sa participation.

Depuis 1830
Jean Bost a présenté un historique de la météo en Haute-Loire depuis 1830 où, les premiers enregistrements furent faits à l’initiative d’Emile Reynaud. Puis, en 1909, la création par Albert Baldit d’une station météo à Mondon suivie en 1911 de celle de Sanssac-l’Eglise. Il créera en 1918 la Station Le Puy-Chadrac Plaine Rome. Elle sera transférée en 1983 à Chaspuzac sur l’aérodrome.

Encore des bénévoles pour la neige et le brouillard
Cyril Bourdier de Météo France expliquait, la réorganisation du réseau de Météo France, 13 stations tenues aujourd’hui par les bénévoles seront automatisées entre 2018 et 2020. Les observateurs conserveront l’œil pour noter et enregistrer ce que les appareils automatiques ne savent mesurer, par exemple la présence du brouillard ou la hauteur de neige.

2017 en Haute Loire une des dix années les plus chaudes
Cyril Bourdier présentait ensuite la situation climatique de 2017 avec ses particularités, une année sèche et chaude, elle se classe parmi les dix années les plus chaudes depuis 1919.
Une analyse détaillée de l’orage du 13 juin, images à l’appui, a permis de bien comprendre un phénomène inédit en France avec ses records de pluviométrie : à Landos, plus de 200mm mais le pluviomètre ayant débordé, tout n’est pas enregistré, 240 mm au Monastier-sur-Gazeille et 238 à Fay-sur-Lignon ; autre record, 21,5 mm en 6 minutes à Landos soit 21,5 litres au m2. On peut ainsi percevoir le déferlement et la furie des flots, à travers champs et jusqu’à la Loire.

L'association sous la présidence d'Yves Racher a en fin de séance prononcé la dissolution.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire