Le Comité de vigilance de l'hôpital public de Brioude alarmé par une pénurie de médecins

dim 20/02/2022 - 12:00 , Mise à jour le 20/02/2022 à 12:00

Depuis le début de la pandémie, la France connaît une pénurie de médecins, un phénomène global et gangrène tout l’Hexagone.

Le président de la République, Emmanuel Macron a reconnu le mercredi 8 décembre 2021, qu’il s’agit d’« un des problèmes les plus importants aujourd’hui de notre pays ».

Une crise alarmante que la Haute-Loire ne peut malheureusement pas éviter. 

Par Inès Farineau-Reynaud

Comme de nombreux territoires, le bassin de santé de Brioude est confronté à la pénurie de médecins. Neuf médecins seulement à Brioude, alors que 14 seraient nécessaire.

 Trouver un médecin traitant est de plus en plus difficile et des départs en retraite sont prévus dans les années à venir. Avoir un rendez-vous dans un délai raisonnable avec un médecin (y compris son médecin traitant), un dentiste, un masseur-kinésithérapeute est devenu rare. Il n'y a plus, ni ophtalmologue, ni cardiologue. 

Face à cette situation, de plus en plus de patients renoncent aux soins, ce qui conduit à des diagnostics tardifs, des pertes de chance.

Le Comité de vigilance de l'hôpital public de Brioude continue à mobiliser la population et les élus pour trouver des solutions à la pénurie de médecins, et par conséquent, organise une conférence le lundi 21 février à 10h30, à la Maison de l’Instruction, place du Postel à Brioude.

Vous aimerez aussi