Le chemin de Stevenson trace sa route

ven 13/11/2020 - 12:58 , Mise à jour le 27/11/2020 à 09:08

Le bilan de l’année passée concernant le chemin de Robert Louis Stevenson apparaît satisfaisant aux yeux de l’association qui compte désormais 201 adhérents en 2020 et un salarié. Ainsi, elle a recensé pas moins de 132 839 visites sur le site internet (d’après Google analytics) entre le 1er janvier et le 31 décembre, soit 364 internautes quotidiennement. Plus de 375 téléchargements ont été enregistrés via l’application mobile gratuite, 1 108 demandes de randonneurs par mail pour préparer leur périple et 319 par téléphone. Du côté des réseaux sociaux, la page Facebook de l’association est forte de 4 757 abonnés (au 13 novembre 2020) et 1 793 sur Instagram (à la même date). Enfin, 10 ânes ont accompagné les voyageurs sur les pas de l’écrivain tout au long des 220 kilomètres du chemin.

----Autopsie du Chemin
Il traverse 4 départements : Haute-Loire, Ardèche, Lozère, Gard.
Et deux régions : Auvergne - Rhône-Alpes et Occitanie.
Balisé en GR®70 en 1993 par la Fédération Française de la Randonnée (FFRandonnée).
L’itinéraire historique fait 220 km.
Les secteurs traversés sont de la moyenne montagne avec de faibles dénivelés.
Le balisage est assuré par la FFRandonnée et entretenu régulièrement par des bénévoles.-----Des actions diverses et variées
À propos des nombreuses actions effectuées en 2019, le mois de mars a été marqué par leur Assemblée Générale à Langogne et la visite de la Filature de Calquières. Le 23 avril, le long métrage "Les Plus beaux treks"de Laurent Bouit a été visionné à l'espace cinéma de Langogne "René Raynal", suivi d'échanges avec le réalisateur. Entre le 22 septembre et le 5 octobre, l’évènement phare de l’année 2019 s’est traduit par la caravane des ânes en partenariat avec l’agence de voyage "Semelles au vent", adhérente à l’association. Des randonneurs, aux côtés d’ânes, ont traversé des étapes du chemin correspondant au dates importantes éprouvées par Robert Louis Stevenson, quelques cent ans et des poussières auparavant.

Les yeux grands fermés
En parallèle, des sorties ont eu lieu notamment avec les MAS (Maison d’Accueil Spécialisée) de Florac et de Meyrueis. L’association a participé aux Fête de la châtaigne à Florac, celle de la Transhumance au Mont Lozère, au Téléthon, et à l’anniversaire du Chemin de Saint-Guilhem. La salariée a également mis en place des âniers pour permettre aux publics à mobilité réduite de tenter l’aventure, en collaboration avec l’association Equirêve. L’application mobile et gratuite pour smartphones devient de plus en plus fournie avec pléthore d’informations pratiques pour préparer la randonnée. Quant au projet à venir, le principal reste la numérisation de la partie nord du chemin pour le logiciel gratuit à destination des mal et non voyants "Open way".

----Infos :
Association Sur le chemin de Robert Louis Stevenson – Le Village – 48220 Le Pont-de-Montvert
Tél : 04.66.45.86.31.
Mail : asso.stevenson@gmail.com
Site : www.chemin-stevenson.org-----Le nom derrière le chemin
Robert Louis Stevenson ? C’est un écossais, né en 1850 et mort en 1894 dans les îles Samoa, en Océanie. En quête d’un climat propre à calmer ses douleurs respiratoires, l’écrivain s’éloigne de son pays natal et parcourt l’Europe en canoë, d’Anvers à Pontoise, et à pied dans les Cévennes. Malade et déprimé par un amour impossible, Robert Louis Stevenson a besoin de se retrouver. La marche reste pour lui le seul moyen de réfléchir et d’atténuer les effets de phtisie dont il est atteint depuis l’enfance.

Deux autres raisons le poussent à partir en direction des Cévennes. La première est de faire quelques économies tout en rédigeant un prochain ouvrage et la seconde de partir à la rencontre du pays des Camisards dont l’histoire fait écho à celle des Covenanters et à l’éducation protestante de Stevenson. C’est ainsi que l’écrivain se retrouve au Monastier-sur-Gazeille, une petite ville du Velay où il passe environ un mois avant de s’élancer, avec son ânesse Modestine, vers le sud en direction des Cévennes. Son journal de route fut publié un an plus tard, en 1879, sous le titre de Voyage avec un âne dans les Cévennes et précéda de quelques années ses œuvres les plus connues : L’île au trésor et L'étrange cas du Docteur Jekyll et de Mr Hyde.

Nicolas Defay

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire