Le chantier de la Maison De l’Autonomie en route

Par Nicolas Defay ven 23/04/2021 - 07:00 , Mise à jour le 23/04/2021 à 07:00

L’un des projets phares du Département a entamé ses premiers coups de pelles. La future MDA va investir le (très) vaste espace qu’occupait jadis la Direction départementale de la Poste depuis les années 1970.

2 600 m² de surface utile. Quatre niveaux. 3 525 000 euros de budgets consacrés. La Maison De l’Autonomie, projet cher au Département, verra le jour au mois de septembre-octobre 2022. Les marteaux-piqueurs ont commencé à attaquer le béton armé de l’édifice construit en 1969 et utilisé par la Poste jusque dans les années 2010. « Cela faisait une dizaine d’années que ce bâtiment était à l’abandon, explique Didier Allibert, architecte ponot du projet de la MDA. Je pense qu’il est important de réhabiliter des édifices qui le peuvent plutôt que de construire forcément du neuf. Ici, nous avons un bâtiment qui a été élaboré avec beaucoup de soins et de solidité. À l’époque, je pense que La Poste avait dû injecter beaucoup d’argent pour faire ce type de bien ».

Photo par Nicolas Defay

L’accès à la MDA à partir du futur parking situé au carrefour de l’avenue Foch et de la rue Dunant sera aménagé par la Communauté d’Agglomération. Trois places de parking dédiées aux personnes à mobilité réduite seront disponibles sur la terrasse donnant sur l’Avenue Foch pour permettre un accès rapide.

Un cheminement piétonnier reliera l’entrée de la MDA à l’extrémité Ouest de la propriété et permettra de rejoindre le centre-ville, via le boulevard Bertrand. Un abri à vélo est également prévu afin de favoriser la mobilité douce.

A l’intérieur cette fonction sera réalisée par les ascenseurs. Chacun des plateaux libres répartis sur quatre niveaux bénéficieront d’un aménagement complet : doublage et isolation par l’intérieur des façades, cloisonnement des bureaux et des circulations. Les installations électriques et informatiques seront distribuées dans tous les espaces, l’installation de chauffage sera reprise en totalité, tout en utilisant la source d’énergie existante, à savoir le gaz de ville.

Trois services réunis en un

Au-delà des importants travaux qui restent à faire, le bâtiment sera, à terme, le lieu central des services qui travaillent autour du maintien à l’autonomie. Ainsi, la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées), le SMA (Service Maintien de l’Autonomie), la MAÏA (Méthode d’Action pour l’Intégration des services d’Aides et de soins) seront présents entre ces murs, soit près de 70 personnes, pour accueillir un public ayant besoin d’informations sur leur situation de handicap et de leurs problèmes dus à l’âge. « C’est ici qu’elles viendront se faire reconnaître leurs droits à une allocation quelconque et les aides qui leur reviendraient de droit, indique Jean-Pierre Marcon, Président du Conseil départemental. Elles auront à leur disposition des techniciens et des personnes du secteur administratif qui les accompagneront dans leurs parcours ».

L’aménagement de la Maison Départementale de l’Autonomie se trouve dans les locaux de l’ancienne direction des Postes, situés au 78 bis de l’avenue Foch au Puy en Velay.

D. Allibert, architecte, et J.P. Marcon, Président du Département. Photo par Nicolas Defay

Un appartement témoin avec toutes les dernières innovations en matière d’autonomie

La future Maison De l’Autonomie possédera également l’espace baptisé La Maison Bleue. « Dans cet appartement témoin, toutes les conditions seront réunies pour qu’une personne à mobilité réduite puisse se mouvoir dans de bonnes conditions, décrit Jean-Pierre Marcon. Les pièces seront grandes ainsi que les ouvertures de portes. La salle de bain sera ultra équipée avec tous les derniers appareillages possibles y compris ceux répondant à la simple voix de l’utilisateur. On va exposer dans La Maison Bleue les dernières innovations destinées à ce public là. » Il ajoute : « Ceci va assurément faciliter le maintien à domicile des personnes et également aider les professionnels tels que les aides à domicile à appréhender leurs activités. »

« Un guichet unique, un lieu ressource et un lieu d’animation pour garantir une réponse pour toutes les personnes confrontées à une perte d’autonomie sur l’ensemble du territoire ». Le Conseil départemental

Photo par Nicolas Defay

« 55 Centres-Médico-Sociaux (CMS) resteront répartis en Haute-Loire »

Jean-Pierre Marcon rappelle que le Département a pris la compétence Logement depuis le 1er janvier 2021. « Avec cette responsabilité qui nous incombe à présent, le Conseil départemental pourra accompagner les personnes désireuses d’équiper leur bien à monter des dossiers de financement. Si elles veulent réaménager leur bâtiment, elles auront donc tous les conseils possibles. » Valérie Kremski Frey, Directrice générale adjointe de la Vie Sociale au Département, précise : « Afin que l’ensemble des Altiligériens ciblés puissent accéder aux services de la MDA, 55 Centres-Médico-Sociaux (CMS) resteront répartis en Haute-Loire ». Une assistance sociale sera présente pour donner les premières informations sur leurs situations. « Pour finaliser leur dossier, elles devront tout de même se rendre à la MDA », souligne Jean-Pierre Marcon.

Un data center également en projet

Une autre activité à mille lieux du monde de l’autonomie est aussi au programme. « On souhaite mettre en place un data center, confie Jean-Pierre Marcon. On va proposer à toutes les structures et institutions qui le souhaitent de nous confier leurs données informatiques afin qu’elles soient sécuriser ici, entre les murs épais de la MDA »

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire