Le BTP et Pôle Emploi unissent leur force pour trouver des bras

ven 21/09/2018 - 15:38 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:54

----Les demandeurs d’emplois du bâtiment en Haute-Loire représentent 4 % des 40 000 demandeurs d’emplois du secteur en Auvergne-Rhône-Alpes.-----Sans trop savoir expliquer comment s'est installé "un désamour" entre les entreprises du BTP et Pôle Emploi, Fabien Hébrard, directeur de CF2C Chapuis l'affirme : "Nous avions perdu confiance l'un envers l'autre." A tel point que depuis cinq ans, le chef d'entreprise faisait abstraction de Pôle Emploi lors de ses différentes cessions de recrutement préférant se fier au bouche-à-oreille ou encore aux agences d'intérim. Mais la signature de convention partenariale entre la Fédération BTP et Pôle Emploi Haute-Loire, marque la fin de ce désamour : "Aujourd’hui nous sommes prêts à ouvrir les portes de l’entreprise à Pôle Emploi parce qu’on a besoin de recruter". Et Fabien Hébrard n'est pas le seul dans cette situation en Haute-Loire.


"Nous sommes ouverts à tout"
Et cela commence déjà dès le niveau d'apprentissage. "Nous avons encore 60 offres non pourvues, c’est la première fois que ça arrive, s'inquiète le président de la Fédaration BTP 43 et gérant de la société Energeco. "Si je prends mon exemple, d’habitude, j’ai toujours pléthore de candidats et cette année il m'en manque. Potentiellement, à l’heure où je vous parle, je peux accueillir deux jeunes." Côté emploi, le constat est le même, une centaine de postes seraient à pourvoir dans les entreprises adhérentes à la fédération. Si une qualification est nécessaire pour certains postes, la motivation est devenue l'un des prinicipaux critères dans le secteur. Le reste n'est qu'une question de formation. Pôle Emploi s'inscrit dans cette démarche depuis quelques mois avec l'approche par compétences dans le cadre du Plan d’investissement compétences (PIC) lancé par le Gouvernement ;  qui n'est plus basée sur le CV, mais sur les "savoir être" en entreprise.

>> A lire : Dossier : état des lieux de l'emploi en Haute-Loire

"Nous sommes ouverts à tout. Ce qui nous manque aujourd'hui, c'est la volonté, c'est-à-dire de trouver des gens qui ont envie de travailler. Nous sommes capables de les récupérer, de les former et de les amener vers un emploi, précise Hervé Guillot. Et d'ajouter : "On veut que Pôle Emploi nous apporte des candidats mais on veut vraiment qu’ils aillent chercher des candidats qui sont pour nous des faux candidats, c’est-à-dire ceux qui sont inscrits en tant que demandeurs d’emploi dans le monde du bâtiment mais qui ne répondent pas à nos offres d’emploi. C’est très fréquent et pour nous, c’est intolérable. Vous savez très bien pourquoi ils sont au chômage, c’est parce qu’ils font autre chose et souvent cette autre chose c’est du travail au noir. Ça, c’est une vraie concurrence déloyale pour nous."
----Le GEIQ BTP Haute-Loire lancera dans les prochains mois une formation spécifique au secteur du bâtiment  au CFA de Bains.-----Des métiers en tension, mais comment capter l'attention ?
"L'image du secteur du bâtiment n'a pas changé depuis 50 ans, alors que les métiers ont fortement évolué", témoigne le gérant de la société CF2C Chapuis. Pénibilité, salaires trop faibles etc, la Fédération BTP 43 et Pôle Emploi 43, dont sa directrice, Aurélie Maurel s'est exprimée à ce sujet, travaillent main dans la main pour que le secteur n'ait plus à souffrir de ces préjugés. "Le secteur du bâtiment a fait énormément d’efforts sur ses métiers, sur les conditions de travail, sur les conditions salariales. Les métiers évoluent et tendent vers le numérique. Il faut donc accompagner les jeunes et moins jeunes sur la partie digitale car demain, dans tous les corps de métier, il y aura du digital."

>> A lire aussi : Numérique : des métiers auxquels il faut rester connecté

Plusieurs rendez-vous sont programmés en Haute-Loire pour promouvoir le secteur du BTP :

  • Le 29 septembre, la Fédération du BTP 43 participera au Forum des Métiers "Booste ton avenir" organisé par la CCI de Haute-Loire à la salle des Orgues d'Espaly-Saint-Marcel
  • Le 8 octobre de 14h à 17h, job dating au Palais des congrès et des spectacles à Vasl-près-le-Puy
  • Le 11 octobre de 13h30 à 16h30 job dating à la salle polyvalente de Brioude
  • Le 12 octobre de 9h à 12h job dating à la Maison d'Arrêt du Puy

Stéphanie Marin

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire