Le 1er MOF boucher de Haute-Loire à l'Elysée

lun 19/11/2018 - 16:29 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:57

----Un poste en boucherie pour de la vente et préparation de commande est disponible à partir de juin 2019, pour une période de trois mois, à la boucherie Chabanon. Avec possibilité d’un CDI par la suite. Horaires et salaires à discuter.-----Il a fallu attendre que tous les corps de métiers aient proclamé leurs résultats. C'est pourquoi la cérémonie, réunissant donc tous les corps de métiers, se déroulera ce lundi 13 mai 2019 au matin à La Sorbonne.

Puis en soirée, un dîner sera organisé à l'Elysée en l'honneur de tous les nouveaux Meilleurs Ouvriers de France. Nul doute que le président de la République se pliera volontiers au jeu des selfies. On guettera alors la page Facebook de la boucherie Chabanon pour le fameux cliché. Une boucherie qui s'inscrit résolument dans la  modernité puisqu'elle s'apprête à ouvrir un site de commandes en-ligne avec drive au début de l'été prochain.

Plus que jamais depuis sa victoire nationale, Mickaël Chabanon s'impose une démarche de recherche de l'excellence : "j'ai eu de nouveaux clients depuis le titre, et ça fait plaisir, certains me font des remarques et me disent, en gros, que j'ai pas droit à l'erreur".

Annabel Walker


> Retour sur l'annonce du résultat en novembre :

Ce lundi 19 novembre 2018, Mickaël Chabanon, boucher-charcutier à Saint-Privat d’Allier, a reçu la célèbre distinction de Meilleur Ouvrier de France (MOF). C’est le premier titre du genre dans l’histoire de la Haute-Loire.

La proclamation des résultats du concours "un des Meilleurs Ouvriers de France" a eu lieu ce lundi 19 novembre 2018 au marché international de Rungis, en région parisienne. Au départ, 95 professionnels se sont portés candidats. Les épreuves écrites ont eu lieu en 2017. Puis les épreuves pratiques les 28 et 29 octobre derniers à Paris. Ce lundi, parmi les 21 finalistes, catégorie boucherie-étal, quatre candidats ont décroché le titre tant convoité, symbole de respect au sein de la profession. Parmi ces quatre champions, Mickaël Chabanon, de la boucherie Chabanon de père en fils, depuis plus de cent ans, à Saint-Privat d’Allier.

Sa réaction ce mardi matin :

(Cliquer sur "Listen in browser" pour une écoute sur smartphone ou tablette)

Meilleur apprenti de France en 2000
Déjà en 2000, Mickaël Chabanon avait gagné le titre de Meilleur apprenti de France. Depuis 2004, il travaillait dans la boucherie de son père à Saint-Privat d’Allier. Il l’a reprise en 2008.
Aujourd’hui, le trentenaire est à la tête d’une entreprise de plusieurs salariés et apprentis, dont Gabin Benoit-Faisandier, Meilleur apprenti de France en 2017, 2ème meilleur jeune boucher d’Europe et Rabelais des Jeunes talents en 2018. Celui qui effectue son Brevet professionnel à la boucherie Chabanon témoigne d’un patron compréhensif pendant les préparations des concours : « Mickaël me laisse de la marchandise pour que je m’entraîne. Parfois quand il n’y a personne à la boucherie, il me laisse les clés ».

Comment se porte la boucherie en Haute-Loire ?
Alors que la consommation de viande chute en France depuis près de 20 ans, à part la volaille, Mickaël Chabanon voit une clientèle de trentenaires revenir en boutique dans sa boucherie rurale de Saint-Privat d’Allier.

Les spécialités de la boucherie Chabanon : le bœuf Aubrac assez mûr en âge et le veau élevé sous la mère, « tendre et goûteux », de cinq éleveurs à 20km à la ronde autour de Saint-Privat.

Annabel Walker

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire