L'association Entraide de Georges a, à son tour, besoin d'aide

mar 13/11/2018 - 19:13 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:55

Georges Schertenleib est un homme de coeur. Il est comme ça, c'est de famille, "quand j'étais petit, à la maison il y avait toujours une assiette de plus posée sur la table", se souvient-il. Sa carrière, d'abord celle d'un militaire, puis celle d'un artiste-peintre, l'a mené jusqu'au bout du monde. Un monde dont il a découvert la beauté mais également la misère. Le 9 novembre 2009, il crée l'association Entraide de Georges, d'abord dans sa propre maison avec l'accueil de cinq familles. Depuis, Georges et son équipe se sont installés dans un local situé au 25 rue Grangevieille au Puy et aident 402 personnes en Haute-Loire dont 136 familles, en situation de pauvreté. "Ce chiffre ne cesse d'augmenter, ce mois-ci, nous avons inscrit deux familles supplémentaires", se désole le président de l'association accompagné par sa vice-présidente, Dominique Boucher et par sa trésorière, Isabelle Beltrame.
----L'association Entraide de Georges participera à la collecte de la Banque Alimentaire du 30 novembre au 1er décembre 2018 au City Market du Puy-en-Velay ainsi qu'au Téléthon les 7 et 8 décembre 2018. Elle organise également un loto le 10 février 2019 au Centre Pierre Cardinal du Puy.-----Des frais multipliés et des aides divisées
L'activité principale de cette association concerne l'aide alimentaire. Chaque trimestre, Georges et son équipe font le plein de courses à la Banque Alimentaire pour un montant qui dépasse les 550 euros. A cette facture, il faut ajouter les 700 euros de frais mensuels de location pour le local (hors charges), ainsi que les frais pour des travaux de rénovation engagés. Pour l'heure, l'association caritative assume cette montagne de frais, n'ayant parfois pas d'autres choix que de piocher dans les deniers personnels des membres du bureau malgré les ventes, le samedi, de vêtements par sac de 30 litres à 3€ et de bibelots. Mais l'avenir reste bien incertain, et ce même si l'an dernier, Entraide de Georges a bénéficié d'une subvention de 10 000 euros de la part de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, reconductible sur quatre ans. "Nous avons investi 5 000 euros dans un véhicule utilitaire. La rénovation du local représente également un gros investissement. Cette année, et ce grâce à "Monseigneur" Macron, la subvention n'est plus que de 2 500 euros, explique Georges Schertenleib. En neuf ans d'existence, nous n'avons demandé que deux fois de l'aide. La première main tendue était celle de Mgr Brincard qui nous a offert 1 000 euros, puis la deuxième celle de la Région."

Aujourd'hui, et pour la première fois depuis sa création, l'association Entraide de Georges lance un appel aux dons. Des dons qui peuvent être envoyés par courrier au 25 rue Grangevieille, 43 000 Le Puy-en-Velay ou directement déposés en main propre à cette même adresse.
Stéphanie Marin

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire