À l'assaut de la truite ce samedi

ven 11/03/2016 - 19:22 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:39

Si le nombre de  pêcheurs diminue en France depuis les années 1960, ce sont chaque année entre 15 et 20 000 cartes de pêche qui sont prises en Haute-Loire. 
La Fédération essaie de moderniser son image face à la concurence des autres loisirs, avec notamment un bon développement sur la toile où l'on peut désormais acheter sa carte. Une pratique qui est d'ailleurs en pleine expansion depuis quelques années.

----En action de pêche, tout pêcheur doit être porteur de sa carte de pêche et pouvoir justifier de son identité aux agents chargés de la police de la pêche.-----Haute-Loire, destination pêche
On estime que la Haute-Loire compte environ 18 000 pêcheurs dont 11 000 ont une carte annuelle, des chiffres constants depuis une dizaine d'années. Au niveau hexagonal, ce sont plutôt 1 400 000 personnes qui s'adonnent au plaisir de la pêche, dont près de 50 000 en Auvergne.
Elles doivent s'acquiter de 73 euros pour pêcher en Haute-Loire, et de 95 euros pour pouvoir le faire dans 89 départements en France, car bon nombre de pêcheurs sont nomades. Notons également qu'un équipement "de qualité" est estimé à 50 euros environ.

Une photographie du patrimoine piscicole 
La Fédération altiligérienne de pêche s'engage à entretenir l'environnement piscicole. Ainsi, une part de l'agent recueilli par les ventes des cartes de pêche est utilisé pour entretenir les cours d'eau, favoriser l'habitat, la circulation et la reproduction des poissons.

3500 km de cours d'eau en Haute-Loire
Les mordus de la pêche pourront arpenter les bords de rivières et ruisseaux de Haute-Loire à la recherche de la truite fario. Entre la Gazeille, la Desges, le Doulon, la Senouire, l'Allagnon le Lignon, la Semène, ou encore l'Ance du Nord, il y a 3500 km de cours d'eau en Haute-Loire, un département particulièrement prisé par les pêcheurs de tout horizon.
La Haute-Loire est un département particulièrement prisé par les passionnés de pêche, réputée pour avoir la meilleure eau de surface de France, la Loire se portant mieux en amont qu'en aval. Ce loisir s'inscrit donc dans la logique touristique du Département qui cherche à promouvoir le tourisme vert.

>> L'an dernier, la rédaction de Zoomdici avait suivi l'ouverture de la pêche en Haute-Loire en accompagnant Nicolas, un brivois de 36 ans, taquiner le poisson.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire