Tous

Polignac

A l'assaut de la Forteresse de Polignac !

dim 19/06/2016 - 00:18 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

Evidemment, il s'agissait d'une reconstitution historique. Ce samedi 18 juin ,on pouvait se plonger dans l'ambiance de l'attaque d'un château à l'époque médiévale (aux alentours de fin 1500 début 1600) et vivre en temps réel l'assaut de la Forteresse de Polignac. Ce spectacle inédit attendait les spectateurs qui avaient fait le déplacement malgré le mauvais temps. Cette immersion dans l'ambiance du moyen-âge pendant un week end s'inscrivait dans les journées du patrimoine.

Des machines de guerre

La Forteresse de Polignac était plongée en pleine époque médiévale, grâce à deux troupes de reconstitution, la Piedtailhe et les Affres d'Adonaï, qui ont tenté de prendre d 'assaut la forteresse, ( qui n'a en réalité jamais été conquise) à travers des combats tels qu'ils pouvaient avoir lieu à cette époque, à l'aide de machines de guerre comme la Bricole et autres catapultes, et un système défensif composé de portes fortifiées, d'ouvertures de tir et d'un assommoir, rendant la forteresse de Polignac infranchissable.
Sur le site de la forteresse, il était également possible de découvrir la vie quotidienne de l'époque, les métiers ancestraux comme la forge et son forgeron durant tout le week-end, il y avait des démonstrations de tir à l'arc ou de combats d'épées et autres armes d'hast qui se succèdaient les 18 et 19 juin de 10h à 18h sur le site.

Des vrais coups d'épées et des armures

Pendant l'assaut, les coups d'épée étaient réellement donnés même s'il s'agissait d'une sorte de jeu, les belligérants sont tous sortis extenués de cette reconstitution de bataille. Certains combattants, portaient des armures complètes pesant plusieurs dizaines de kilos.
On pouvait, pendant la bataille voir des vraies stratégies de combats avec différents corps d'armes, les hallebardiers, les sapeurs ou les archers. On voyait aussi à travers cette reconstitution, l'importance de l'emplacement des diverses portes de la forteresse mais aussi de tous les recoins et meurtrières. Ces troupes de combattants, se retrouvent assez régulièrement sur ce genre de reconstitution, voyageant à travers la France. Ce week end, il y avait par exemple des savoyards, même si la majorité des participants étaient des locaux. 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire