Tous

Langeac

Langeac : un collectif citoyen contre la réforme du collège

sam 26/09/2015 - 17:49 , Mise à jour le 26/09/2015 à 17:49

Une trentaine de personnes se sont réunies, ce jeudi 24 septembre 2015, à Langeac, pour parler de la réforme du collège. Au terme d'une réunion qui a duré plus de deux heures, les personnes présentes ont décidé, pour la majeure partie d'entre elles, de créer un collectif citoyen s'opposant à une réforme qui, selon eux, "ne résout aucun des problèmes connus par les élèves en difficulté, supprime certains des parcours exigeants et de fait, accroît les disparités géographiques et sociales".

Les suppressions inquiètent
Enseignants et parents ont pu débattre des points qui leur semblaient préoccupants dans la réforme à venir. La suppression de certains dispositifs tels que les sections européennes, les classes bilangues, les menaces qui pèsent sur l'enseignement du latin, la réduction du nombre ----Parmi les syndicats enseignants, seul l'Unsa défend la réforme qui doit entrer en vigueur à la rentrée prochaine.-----d'heures de cours proposées aux élèves, l'autonomie renforcée des établissements ont été évoquées. Pour eux, " le projet de réforme ne semble pas en mesure de corriger les inégalités sociales alors que cet objectif est au fondement même des missions de l'école républicaine. "

----Les enseignants du collège de Langeac ont manifesté, le 17 septembre dernier, en se baillonnant, pour protester contre le "passage en force" de la réfome du collège.-----Des inégalités entre les agglomérations et les petites villes
" De plus, un écart va forcément se creuser entre les zones rurales, les grandes villes et Paris. " A titre d'exemple, les membres pointent du doigt les classes bilangues et les sections européennes. Présentes dans de petites villes telles que Brioude, Saugues, Langeac, elles permettaient de proposer une offre complémentaire en matière d'apprentissage linguistique aux élèves mais sont appelées à disparaître. Ils dénoncent : " Les sections internationales, proposant elles aussi un enseignement renforcé en langues, demeurent… dans les grandes agglomérations. "

Le collectif créé, LEPPI, Langeac Elèves Parents Professeurs Indisciplinés, s'est engagé à rester mobilisé.

> Voir nos articles précédents :

"Haute-Loire : nouvelle mobilisation contre la réforme des collèges" du 17/09/2015
"Réforme du collège : les profs grévistes sont-ils représentatifs ?" du 10/06/2015
"Réforme du collège : les pour et les contre" du 18/05/2015

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire