L'Amérique et la pluie à l'honneur au festival « The Green Escape »

dim 28/07/2019 - 12:30 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:58

Un site américanisé
Un pied posé sur le parking du festival, et on sent déjà l'influence américaine flotter dans les airs : Ford Mustang, Chrysler et autres marques américaines jonchent les allées du parking, pour certaines immatriculées « US ». Ensuite viennent les différents campements aménagés aux abords de l'événement, tous reconnaissables par leur nom d’État américain, comme le Wyoming ou l'Utah. Les visiteurs, eux, sont pour beaucoup coiffés du fameux chapeau de cow-boy, représentatif de la musique country, quelques-uns arrivant même en santiags pour s'imprégner totalement de l'ambiance. Mais surtout, c'est à l'intérieur même du festival qu'on se retrouve subjugué ; des installations dignes d'un parc à thèmes, avec drapeaux américains et texans, saloon et autres décors typiquement américains.

« La pluie n'est qu'un détail »
La pluie a freiné beaucoup de festivaliers cette année, qui étaient moins en nombre que lors de la précédente édition, où on en comptait 10 000. Mais pour certains il en fallait beaucoup plus : « chaque année je viens ici, c'est un immanquable, la pluie n'est qu'un détail pour moi » lance Dwayne, expatrié américain vivant en France depuis plus de 10 ans. « Et puis retrouver de la culture de chez moi dans cette région française, ça me pousse à ressortir mon chapeau du placard » ajoute-t-il, tout sourire. Malgré tout, il fallait quand même sortir les k-way pour la majorité, qui était blottie sous des parapluies et couvertures, contrastant alors avec leurs attirails de cow-boy.

Le programme de l'édition 2019
Depuis 2018, le festival a changé de nom, passant de "Country Rendez-vous" à "The Green Escape". Mais pour autant rien n'a changé et le festival garde sa musique country au centre de tout, en élargissant son répertoire musical à du blues, du rock et du folk. Parmi les têtes d'affiche du festival, on retrouve l'acteur canadien Kiefer Sutherland, connu pour son rôle de Jack Bauer dans la série "24 heures chrono". D'autres artistes, pour certains américains, anglais ou irlandais, ont fait découvrir différents styles musicaux comme The Lucky Stars avec le western Swing ou Bre Burns avec le Honky Tonk. Et même si les shows sur grande scène du soir étaient les plus attendus, les festivaliers ont eu droit tout au long du samedi à un concours de danse par équipes, sur un parquet installé pour l'occasion. Des démonstrations de Line Dance seront aussi au programme ce dimanche avec les Urban Cowboys and Co qui performeront ce dimanche à 11 h, et de nombreux concerts gratuits ont été organisés au centre du village, au faubourg Constant, avec le traditionnel repas concert du mercredi 24 juillet qui a lancé les hostilités.

> L'intégralité de la programmation à consulter ici

F.R

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire