L'agglo du Puy ouvre le traditionnel bal des cérémonies des vœux pour 2015

mar 06/01/2015 - 12:53 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:32

C'est à Orzilhac, commune de Coubon, lundi soir, que la communauté d'agglomération du Puy a présenté ses voeux pour 2015. Chaque année, la cérémonie a lieu dans l'une des diverses communes de la collectivité. Le doyen de l'agglo, Adrien Defix, maire de Coubon, a pris la parole en premier.
L'optimisme reste de mise car les financements sont acquis pour pas mal de projets à venir, comme le pôle d'échange inter-modal à la gare du Puy, la salle multisports sur l'ancien site de la piscine d'Espaly, ou encore l'IUT du Puy avec un nouveau département d'imagerie. Sans oublier que de nouveaux fonds européens se développent... et l'agglomération espère en profiter.

  • Michel Joubert demeure cependant inquiet et souligne notamment le problème des services à rendre et des nouvelles compétences octroyées à la communauté d'agglomération, alors que les moyens alloués à la collectivité ne correspondent pas à ces nouvelles charges. Pour illustrer son propos, il cite deux exemples au micro de Zoomdici.

----Au rang des satisfactions, Michel Joubert a cité "ces rendez-vous qui ont très bien réussi" en référence au Grand Trail du Saint-Jacques (2682 participants), à le national de pétanque et à la chapelle Saint-Michel, élue cette année 4ème monument préféré des Français.-----Objectif de désenclaver l'agglo du Puy
Une nouvelle année démarre... l'occasion de faire le bilan de 2014 et d'ouvrir des perspectives sur 2015. L'objectif affiché est de désenclaver l'agglomération du Puy, avec notamment trois chantiers structurants en cours : le contournement du Puy, le pôle d'échange inter-modal à la gare du Puy et le déploiement du Très Haut Débit.
Pour le contournement, Michel Joubert a rappelé qu'il s'agissait "du plus gros chantier routier de France" et qu'il "avance de façon spectaculaire même si les retards ne seront sans doute pas comblés", avant d'ajouter : "j'espère malgré tout qu'il ne connaîtra pas de nouveaux aléas, ni techniques, ni financiers".

L'agglo du Puy va-t-elle absorber les intercommunalités voisines ?
Dans son discours, Michel Joubert a estimé que "la fusion des régions Rhônes-Alpes et Auvergne sera positive pour nous" mais il s'interroge sur la volonté gouvernementale de regrouper les intercommunalités avec un seuil de 20 000 habitants, car seul l'agglo du Puy est au-delà de ce seuil. Quid alors de toutes les autres intercommunalités : doivent-elles se regrouper ou l'agglo du Puy doit-elle en absorber une partie, voire l'intégralité ?

  • Si la loi ne doit être votée qu'en juin 2015, de nombreux échanges ont déjà eu lieu entre les représentants des collectivités concernées, comme le confirme Michel Joubert.

----"Je continuer à amener des fonds et des projets pour le territoire en 2015"
Le député-maire du Puy Laurent Wauquiez a également pris la parole au cours de la cérémonie, comme premier vice-président, et s'il n'a pas occulté les problèmes financiers avec "le désengagement de l'Etat", il a affirmé : "notre meilleur atout et notre meilleur chance pour l'avenir, c'est notre territoire et tant qu'on reste unis, rien ne pourra nous arrêter". Il a conclu son allocution en s'engageant "à continuer à amener des fonds et des projets pour le territoire en 2015".-----Rééquilibrer l'offre des zones d'activité
La compétence économique demeure l'une des priorités de la communauté d'agglomération du Puy et Michel Joubert n'a pas occulté ce volet, en citant notamment les travaux d'extension et de modernisation de ses zones d'activités, toujours dans un souci de rééquilibrer l'offre géographiquement sur le bassin du Puy. Ainsi, Multitransport devrait rejoindre la zone des Fangeas alors que la maroquinerie du Velay va s'implanter à Chaspuzac avec ses 130 salariés. "L'objectif de doubler les emplois existants est toujours d'actualité", a assuré le Président de l'agglo.
Les autres zones d'activité ne sont pas en reste et devraient bénéficier très prochainement de l'installation de caméras de vidéoprotection, comme nous l'avions révélé en décembre dernier. Ainsi, ce sont 14 caméras qui seront implantées en 2015 sur la zone de l'Aérodrome (Chaspuzac), sur celle de Bleu (Polignac) et sur celle de Corsac (Brives-Charensac), pour un coût de 232 430 € HT (92 972 euros devraient être subventionnés par l'Etat). Pour les autres zones d'activité, leur sécurisation par ce système est également envisagée et devrait venir plus tard.

Zoom sur les jeunes
L'avenir, c'est aussi la jeunesse et l'agglo du Puy entend bien s'adresser aussi à cette population. Parmi les projets qui peuvent les intéresser, on retrouve la transformation de l'ancienne piscine Célestin Quincieu en salle des congrès et des spectacles et de celle d'Espaly en salle multisports, ou encore le déploiement de l'Internet très haut débit.

  • Le président de la collectivité, Michel Joubert, espère retenir les jeunes sur le bassin ponot, et en attirer de l'extérieur grâce à une offre de formations innovante. Il cite deux projets phare au micro de Zoomdici.


Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire