L'affiche de ''Vals en couleurs'', c'est lui

mer 04/05/2016 - 15:29 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:41

Peut-être avez-vous vu l'affiche et les dépliants annonçant l'exposition artistique "Vals en couleurs", ces samedi 7 et dimanche 8 mai 2016, au centre culturel André Reynaud de Vals près Le Puy...
La toile choisie pour illustrer ce rendez-vous désormais incontournable du calendrier printanier de la commune de Vals est signée de l'artiste-peintre valladier d'origine togolaise Paul Akakpo, alias Paulak.
Pendant cette 16ème édition, le hall d’accueil du Palais des congrès et des spectacles, comme l'on doit désormais l'appeler depuis la mutualisation au sein de la Communauté d'agglomération du Puy-en-Velay, se parera des plus belles créations d’artistes valladiers, rassemblés autour d’une même passion : le plaisir de créer.

Broderie, dentelle, mosaïques...
De multiples disciplines artistiques seront représentées. Ainsi aquarelles, peintures à l’huile et peintures sur porcelaine côtoieront broderie, dentelle, mosaïques, sculpture sur bois, bijoux artisanaux, etc. Le tout orné de bouquets d’art floral. Cet événement permettra aux visiteurs de découvrir une vaste diversité de talents. L’exposition sera ouverte samedi et dimanche de 10h à 12h et de 14h à 19h.

Un atelier peinture pour tous samedi
Paulak animera également un atelier peinture artistique à l'acrylique chez Mr Bricolage, à Brives-Charensac, ce samedi 7 mai 2016, de 14h30 à 18 heures. La séance est ouverte à tous et gratuite, sans réservation.

Mais aussi à Chaspuzac
Dors et déjà, le public peut admirer certaines de ses toiles à la médiathèque de Chaspuzac depuis le 25 avril et jusqu'au 3 juin. Le vernissage, en musique, étant prévu le vendredi 27 mai à 19h.

Des masques, Picasso, l'Afrique...
Destination l’Afrique. Paul Akakpo livre ici des toiles grands formats aux multiples visages et symboles, comme l'explique la médiathèque de Chaspuzac : "Tout d’abord, les masques « le masquarisme », terme propre à l’artiste. Un courant ? Une philosophie ? Nostalgie d’un passé ? Mémoire, souvenirs d’un temps révolu ? Ce terme nous invite à nous interroger sur la démarche de l’artiste qui revisite les symboles d’une culture vivante, respectueuse de la nature et de ce qui l’entoure, d’une culture qui célèbre et enchante la nature, cette nature sacrée, et que l’homme moderne a quelque peu oubliée.
Dans ses toiles, beaucoup de visages, parfois très peu stylisés comme pour rassembler, parler des Hommes, de l’Humanité, les relier les uns aux autres, parfois les visages sont déformés , évoquant puissamment le cubisme : visages de face, de profil... La référence au travail de Picasso est très marquée dans ses toiles, pas étonnant quand l’on sait la source d’inspiration des artistes du début de XXème siècle et l’admiration sans bornes pour les masques africains.
Des peintures plus abstraites sont aussi exposées, plus intimes, reflet de l’âme de l’artiste dans les moments doux et parfois difficiles mais qui laissent toujours apercevoir une lueur, une lumière, un coin de ciel bleu, de l’espoir. Une peinture pleine de messages, de symboles, de couleurs…"

Un vernissage au son des djembés
Le vernissage de l’exposition aura lieu ce vendredi 27 mai dès 19h à la médiathèque, au son des djembés avec le groupe Kobama, de la musique traditionnelle africaine, soirée gratuite et ouverte à tous.
Une dégustation de petits fours salés et sucrés préparés par les parents et les enfants en temps périscolaire, sera proposée, petits fours qui seront vendus au bénéfice de l’association « Amy Sénégal » de Saint-Paulien.
Des visites de l’exposition seront organisées dans les temps périscolaires ainsi que la lecture de contes, des rencontres autour de la musique africaine afin de sensibiliser les enfants et de leur faire découvrir d’autres cultures, d’autres croyances et coutumes mais aussi une rencontre avec des membres de l’association Amy Sénégal afin de leur montrer l’intérêt de s’investir et de donner de son temps, bénévolement.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire