Tous

Cayres

Lac du Bouchet : les opposants luttent encore contre le projet

mer 18/03/2015 - 13:29 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:33

En novembre 2014, l'association d'opposants au projet du lac du Bouchet se réjouissait de sa modification. Ils ont déchanté à la découverte du nouveau.

Quel était le premier projet ?
A la demande de la communauté de communes de Cayres Pradelles, du Conseil Général et de l'Office national des forêts, un projet d'éco-développement est pensé. Un parking de 400 places est prévu au col de Très regard, en revanche la plupart des emplacements le long de la RD 312 (parking des 100 Pas) devaient être tout bonnement supprimés. Les routes d'accès aux parkings de la plage et ces derniers devaient être fermés. Une maison de site avait été pensée ainsi qu'un aménagement de la plage avec pontons et parvis piétonnier en bois à proximité de l'auberge sur une distance de 46 mètres.
Une pétition récolte environ 5 000 signatures. A force de pression, ce projet est abandonné.

Que prévoit le nouveau projet ?
Un accès piéton doit être créé le long de la RD 312, à gauche en descendant, sur une largeur de 1,8 à 2 mètres. Il serait séparé de la route par un petit talus de galets cimentés. Toujours le long de la RD 312, le parking des 100 Pas devrait passer de 140 places à 24 puisque la partie droite de la chaussée serait transformée en fossé. La circulation devra se faire sur une largeur de 4,5 mètres.
Le projet d'une maison de site est conservé. Un platelage en bois, au-dessus de l'eau devrait faire le lien du chemin de ronde au niveau du restaurant.
Le parking de Très regard serait conservé et aménagé seulement en bordure de route pour faciliter l'accès aux autocars. Le reste serait donc laissé en prairie. Les parkings en forêt seraient alors conservés, contrairement à ce qui était prévu par le premier projet.

Toujours pas satisfaits
L'association d'opposants fait part de ses inquiétudes vis-à-vis de ce nouveau projet. Louis Rousset, vice-président, déclare : " L'accès piéton, c'est une excellente idée mais avec le talus, cela va poser des problèmes pour le déneigement. Une simple ligne blanche aurait suffi. " L'association demandait à ce que 74 places de stationnement soient conservées le long de la DR 312 pour permettre aux pêcheurs et aux personnes à mobilité réduite de s'y garer. " Avec 24 places, dès qu'il y aura dix pêcheurs avec leurs remorques, plus personne ne pourra s'y garer " argumente le vice-président.
Les opposants aimeraient que la maison de site soit transformée en une maison de service plus modeste et que le site se dote d'un abri pour permettre aux baigneurs de se changer.

Une pétition va être distribuée dès cette fin de semaine. A l'approche des élections départementales et donc en période de réserve, le président de la communauté de communes de Cayres Pradelles n'a pas souhaité s'exprimer. Il promet une intervention dès le lendemain du second tour, le 30 mars prochain.

E.J. 

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire