Lac du Bouchet : le projet relancé, les opposants mécontents

mer 05/08/2015 - 14:23 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:36

Les membres de l'association Pour la sauvegarde de notre Lac sont en colère. Ils viennent d'apprendre " de source officieuse mais bien placée " que le projet d'éco-développement du lac devrait bel et bien voir le jour. Pire : il devrait être en oeuvre sous la première forme qui avait été présentée. " Nous avons été bernés ", clament les représentants de l'association qui se battent depuis cinq ans pour préserver le lac.

Des soutiens par centaines
Il y a plusieurs mois, les opposants du projet se sont activés pour distribuer près de 400 pétitions dans les boîtes aux lettres des communes du Bouchet-Saint-Nicolas et de Cayres. " Nous avons eu presque 600 retours. Les gens ont fait des photocopies. " L'association compte désormais 800 adhérents et " des milliers de sympathisants. "

Les opposants ne veulent plus se mettre autour d'une table pour discuter. " Nous avons passé 15 mois à élaborer un projet avec les responsables et élus. Ils avaient l'air d'accord. Nous avons été bernés. " A ce jour, l'association se bat pour l'abandon pur et simple du projet.

Le lac, un gros site touristique en devenir ?
Le projet prévoit la réduction du nombre de places de parking le long de la RD 312, à proximité de l'Auberge. Il devrait passer de près de 140 à seulement 26. Pour compenser, un parking 400 places est prévu au col de Très regard. " Nous sommes contre. Ils finiront par faire payer le stationnement, mettre une navette payante ou pourquoi pas faire payer le tour du lac ou la baignade comme sur les gros sites touristiques ! ", s'indignent les opposants. Ils veulent garder le lac tel qu'il est aujourd'hui. Sinon, " l'accès à la plage sera rendu impossible aux familles avec de jeunes enfants. La promenade autour du lac par des personnes âgées sera, elle aussi, condamnée. "

Un ultimatum
L'association dénonce : " Certains élus sont contre ce projet comme 90 % de la population. Mais ils ont peur de perdre des subventions. Ils nous demandent de nous battre. C'est fini, il faut qu'ils prennent leurs responsabilités. " Une réunion publique est d'ailleurs programmée le 21 août. Certains élus devraient, à cette occasion, se positionner contre le projet.

E.J. 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire