La sénatrice Cécile Cukierman à la Cité du numérique

Par AP mar 13/04/2021 - 07:00 , Mise à jour le 08/06/2021 à 10:31

Tête de liste pour le Parti communiste Français (PCF) et la France insoumise pour les élections régionales du 13 juin, la sénatrice Cécile Cukierman a visité la Cité du Numérique ce lundi. Une découverte qui entre dans le cadre de sa "première tournée" à mi-chemin des 12 départements de la région.

"Notre région est grande et a énormément de singularités à travers ses douze départements". C'est par ces mots que la sénatrice Cécile Cukierman a donné le ton à la Cité du numérique au Puy-en-Velay, en préambule de son discours. Ce, dans l'optique de connaitre ce territoire en profondeur et, en ces temps de crise, de rencontrer des entreprises d'avenir.

Des mots forts de sens, où le département concerné du jour, la Haute-Loire, est avant tout rassemblé avec les onze autres : "La Haute-Loire, comme les autres départements de la Région, ce sont des hommes et des femmes qui vivent et qui travaillent, à rencontrer et avec qui il faut échanger. Car faire de la politique, c'est avant tout partir de la réalité vécue pour la mettre au coeur de nos politiques publiques".

La Cité du Numérique, c'est quoi ?

C'est un lieu d’hébergement et d’accompagnement pour les start-ups et les porteurs de projets en quête d'un conseil personnalisé, de bureaux connectés et de services communs associés. Située au cœur de l'ancien site du Pensio au Puy-en-Velay, elle est un endroit pratique pour les entrepreneurs, les start-ups, les entreprises et les étudiants qui souhaitent partager leur passion d’innover.
Trois entreprises ponotes sont présentes dans le bâtiment : Logipro, Iris Interactive et Openstudio.

Défendre un développement économique équilibré de la Région

Cette réalité vécue découle d'un constat que ne manque pas de souligner la sénatrice : le manque de décentralisation : "On peut avoir un travail épanouissant et ce travail, on n'est pas obligé de le concentrer dans les métropoles, ni de l'avoir à 1h30 de chez soi. Aujourd'hui, on parle beaucoup de télétravail, mais tous les emplois ne sont pas télé-travaillables".

Dans son optique de recherche d'équilibre, Cécile Cukierman présente son objectif : "concilier le développement économique et l'accompagnement de l'installation des entreprises dans notre région avec celui de l'aménagement du territoire et des services publics." C'est d'ailleurs avec ces différents facteurs que la sénatrice voit une multitude de richesses à travers le département.

"Ce n'est pas simplement faire venir des gens d'ailleurs pour travailler ici, c'est aussi former les femmes et les hommes de ce territoire pour leur permettre d'accéder à ces métiers." Cécile Cukierman

La senatrice Cécile Cuikermann (2e à droite) à la Cité du Numérique. Photo par Photo Zoomdici
La sénatrice Cécile Cukierman (2e à droite) à la Cité du Numérique. Photo par Photo Zoomdici

Un contrat entre chefs d'entreprise et salariés pour valoriser les conditions de travail

Lors de la présentation de la Cité du Numérique et des entreprises la constituant, la synergie avec les entreprises et les secteurs locaux est palpable. Cécile Cukierman ajoute une comparaison : "Elle [Cette initiative de Cité du Numérique] est beaucoup plus intéressante que lorsque la Région vient au financement sur du renouvellement de chaines de production et d'entreprises qui licencient six mois après. Quand je dis qu'il faut conditionnaliser l'aide aux entreprises à l'emploi et au bien-être de ses salariés et de l'environnement, on en est capables."

"À un moment donné, oui, c'est de l'argent public, mais c'est l'argent de toutes et de tous, c'est l'argent de nos impôts, de notre travail et de nos efforts. C'est normal qu'on ait un regard citoyen et collectif dessus." Cécile Cukierman

D'ailleurs, la sénatrice est encline à proposer un contrat, entre le chef d'entreprise et les salariés. D'un côté, la Région, si elle en prend la tête, viendrait en aide aux entreprises ; de l'autre, les conditions de travail seraient améliorées, l'emploi serait développé et le territoire valorisé. "Je préfère ce type d'initiative que d'avoir, comme j'ai pu constater dans la vallée de l'Ondaine, des entreprises qui ferment la porte et vous laissent des territoires pollués où à la fin, les pouvoirs publics doivent intervenir", explique Cécile Cukierman.

Avant de conclure : "Notre vrai désaccord sera celui-ci, avec le président de la Région. Au début de son mandat, il a supprimé ces conditionnalités alors qu'on en a besoin de plus. C'est une garantie, y compris pour accompagner les petites entreprises et les entreprises de taille moyenne, dans tous les territoires et notamment les territoires ruraux, en dehors des grandes métropoles."

Axel Poulain

La sénatrice communiste et LFI n'a pas seulement visité la Cité du numérique lors de sa venue au Puy ce lundi. Voici comment s'est articulé son programme tel que communiqué : 

"- 10h00 Pour le droit à une culture vivante et de qualité Rencontre avec le Comité des Intermittents et Précaires 52 avenue Foch Cécile Cukierman et Chloé Alibert rencontrent les intermittents du spectacle, durement touchés suite à la fermeture des structures du fait de la crise épidémique et en lutte pour leur statut.
- 11h00 Si j’aime le Puy en Velay, je le prends comme il est ! Visite du chantier de l’Église des Carmes Quand le développement du Tourisme s’oppose à la défense du patrimoine historique du Puy En Velay : exemple du site emblématique de l’Église des Carmes du Puy défiguré par un chantier en déshérence.
- 12h00 Point presse jardin Henri-Vinay, devant la statue de Jules Vallès, à l’occasion des 150 ans de la Commune de Paris
- 14h00 La Haute Loire à la pointe du numérique Cité du Numérique / 4 rue du PNDF (pensionnat notre Dame de France) Comment articuler formation et innovation en nouvelles technologies ? Rencontre avec Campus 26 au coeur de la cité du numérique pour visiter les principales entreprises digitales afin de découvrir les problématiques des pionniers des nouvelles technologies au coeur de la Haute Loire. Quelles sont leurs problématiques. Pourquoi innover ici ? •Apprendre : Visite centre de formation Campus26 et son nouveau projet de L’Ecole du Numérique by Campus26 et rencontre avec les apprenants •Entreprendre : Visite des entreprises de cité du numérique •S’entraider :Visite de la Brasserie du digital, lieu de coworking Cécile Cukierman, au coeur de la Haute Loire, défendra l’idée d’un développement économique équilibré de la Région
."

 

 

 

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire