La Plaine de Rome, nouvelle base d'envol touristique

lun 19/02/2018 - 17:14 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:51

----D'où vient ce nom Plaine de Rome ?
Le maire d'Aiguilhe Michel Roussel s’est depuis longtemps posé la question du pourquoi de cette toponymie : « il y a deux hypothèses, soit le propriétaire des terrains était un dénommé Rome, soit cela fait référence à la route des Romieux, ces pèlerins pour Rome qui devaient emprunter un itinéraire tout proche. »-----
Les amoureux de la Plaine de Rome – non il ne s’agit pas d’un nouveau roman fleur bleue – seront de plus en plus nombreux. Bientôt cette vue imprenable sur le Puy et les montagnes vellaves, sera en effet plus explicitement proposée aux touristes en quête d'exhaustivité.

Les habitués des lieux vont donc pouvoir partager leur extase à 360°, avec les visiteurs venus de toutes les rondeurs du globe. Jusqu'ici, ces derniers ne soupçonnaient pour la plupart même pas l'existence d'une telle vue.
Un belvédère piétonnier, donc sécurisé, sera aménagé et relié aux sentiers du plateau avoisinant. Il sera également connecté aux GR®65 (Saint-Jacques de Compostelle) et GR300 (Chemin de Saint-Michel).

293.677.71€ pour le volet paysager
Pour mener à bien financièrement parlant ce nouvel investissement, l’Agglo du Puy va coordonner un groupement de commande – une maîtrise d’œuvre partagée – dont elle fait partie, avec les communes d’Aiguilhe, Chadrac et Polignac.
« Il aurait été dommage de ne pas tirer profit de la vue imprenable », a plaidé le président Michel Joubert, lors du dernier conseil communautaire du 13 février.

Comme l’animation et l’action touristiques font aujourd'hui partie de ses compétences, l'Agglo prend en charge le volet aménagement paysager du projet, pour un coût s’élevant à 134.338.85€.
Un financement RTE 2Loires interviendra à cette même hauteur de 134.338.85€ ; l’État mettra quant à lui la main au porte-monnaie (au titre du 1 % paysage), pour 25.000€.

----L’actuelle route de la Météo
Les travaux d'aménagement concernent ce segment long de 1,5 km (voir carte en fin d'article). À son extrémité ouest-nord-ouest, sur la commune de Polignac, c’est l’embranchement avec la D13, avec un parking à proximité immédiate (qui sera aménagé). Tout au bout, à l’est-sud-est, c’est l’ancien observatoire, situé sur la commune de Chadrac. Au sud de cette voie, on est sur la commune d’Aiguilhe.-----On a noyé le serpent de mer
La nouvelle de ce futur aménagement régénère une vieille idée datant de plus de 10 ans :  « en 2006-2007, mes prédécesseurs avaient déjà étudié un projet allant dans ce sens  », rappelle Michel Roussel, le maire d’Aiguilhe.
Mais comme ce site est à cheval sur trois communes, il a été difficile de s’entendre, à l'époque, pour savoir qui allait payer quoi.

Cette fois-ci, c'est clair : les municipalités concernées n’auront à prendre en charge que le volet rénovation des chaussées et écoulement des eaux.

Un projet pour trois objectifs
 - Sécuriser les piétons en créant un belvédère continue sur tout le long de la route, une promenade séparée de cette dernière, notamment par des plantations et/ou des barrières.

- Valoriser le paysage par de la signalétique, du mobilier urbain ou encore une table d’orientation.
Il s’agit aussi de traiter au mieux les eaux pluviales de cette voie de circulation qui pour l’heure s’en va rejoindre et parfois saturer le réseau en contrebas (notamment Jalavoux).

- Remettre la route en état, en y apportant plus de sécurité : aménagements pour limiter la vitesse des automobilistes, largeur de la route globalement réduite sur tout le linéaire, mise en place d’écluses et de traversées piétonnes.
Les travaux démarrent fin juin 2018 et devraient durer 9 semaines.

Jacques Jamon


Capture Google Maps.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire