La "Moselle déracinée" remercie la Haute-Loire

Par Olivier Stevens dim 07/11/2021 - 06:30 , Mise à jour le 07/11/2021 à 06:30

Samedi 30 et dimanche 31 Octobre, la Présidente du Département Marie-Agnès Petit, s’est rendue dans le département de la Moselle accompagnée d’une délégation d’élus de Haute-Loire pour répondre à l’invitation des Mosellans dans les cadre du programme de commémorations "Moselle Déracinée 39-40".

Accompagnée des Vice-Présidents du Département Philippe Delabre et Jean-Paul Vigouroux, mais aussi du Maire de Saint Didier en Velay Emmanuel Salgado, et du délégué départemental du Souvenir Français Gaétan Rocher, Marie-Agnès Petit a souhaité être aux côtés du Président de Moselle Patrick Weiten pour assister avec lui aux nombreux temps forts de ce programme d’événements qui se sont déroulés sur une semaine, relatant tout un pan de l’histoire méconnue et douloureuse de la Moselle qui s’est écrit en septembre 1939 et à l’été 1940.

"Il faut raconter cette réalité de l’histoire tant que certains témoins sont encore là pour s’en souvenir. "

Une sombre période pour ce département dont la proximité géographique avec l’Allemagne a été terrible puisque ce ne sont pas moins de 400 000 mosellans qui ont été chassés et expulsés de chez eux en quelques heures, avec le seul droit d’emporter avec eux 30 kg de bagage avant de partir sur les routes vers l’inconnu.

Des enfants, des femmes, des hommes , contraints à l’exil forcé, jetés de chez eux comme de simples objets usés.

Au cours de la cérémonie de clôture sur la place d’armes de Metz Le Président Weitel a rappelé : "Il faut raconter cette réalité de l’histoire tant que certains témoins sont encore là pour s’en souvenir. Il est de notre responsabilité de la transmettre aux jeunes générations. Elle mérite un événement particulier pour interpeler la conscience des Mosellans et marquer notre profonde reconnaissance à tous les territoires qui ont accueilli nos grands-parents, nos proches à cette époque."

La Haute-Loire a fait partie des 48 départements français à avoir ouvert ses portes à ces Mosellans déracinés

La Haute-Loire a fait partie des 48 départements français à avoir ouvert ses portes à ces mosellans déracinés. En 1939, ce sont 818 Mosellans qui ont été accueillis dans 43 communes, dont 354 pour la seule commune de Saint Didier en Velay.

Tout au long du weekend, Marie-Agnès Petit et la délégation de Haute-Loire ont participé aux événements organisés, notamment le samedi soir où ils ont assisté à un magnifique spectacle relatant cette tragédie avec plus de 800 choristes et près de 1000 personnes sur scène, puis le dimanche matin pour une messe interconfessionnelle suivie d’une cérémonie militaire puis civile. La délégation a été remerciée avec chaleur et émotion par les élus Mosellans qui devraient, au cours de l’année 2022, venir à leur tour en Haute-Loire.

Pour la Présidente du Département : "Il était très important que la Haute-Loire soit présente à Metz pour ce devoir de mémoire que nous devons tous partager. Nous sommes fiers de ces Altiligériens qui, en 1939, ont ouvert leurs portes aux Mosellans en ces temps troubles et sombres de l’histoire. L’accueil que nous avons reçu du Président Weiten et ses remerciements chaleureux nous ont profondément touchés, et sont sans aucun doute le témoignage de liens solides et étroits qui ont commencé à être tissés il y a plus de 80 ans et que nous allons poursuivre"

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés