La marche pour le climat de Monistrol dénonce la bétonisation

Par A.Wa lun 14/03/2022 - 09:25 , Mise à jour le 14/03/2022 à 09:25

Environ 150 marches pour le climat ont eu lieu ce samedi 12 mars 2022 en France. En Haute-Loire, une soixantaine de personnes a battu le pavé à Monistrol-sur-Loire à l'initiative du Collectif Action Climat HAute LOire pour la Terre (Cachalot).

Leur tour de ville a souligné les lieux où la bétonisation est en marche, comme le chantier du Prévescal (où des petites maisons avec jardin ont cédé la place a un grand immeuble, Le Dyonisos) ou la résidence Rosa Canina en face de la mairie qui a remplacé un espace vert avec de grands arbres.
Le projet du Clos de Jeanne, lui, est toujours contesté par des riverains.

Le collectif Cachalot demande à la mairie de préserver les espaces verts contre l’artificialisation des sols.

Le collectif La Lutte de Sucs était aussi présent pour dénoncer la 2x2 entre Le Pertuis et Saint-Hostien.

Cette nouvelle marche pour le climat était intitulée "Look Up" en référence au film "Don't Look Up" où les décideurs du monde entier se voilent la face à l'approche d'une météorite menaçant la Terre, allégorie pour le changement climatique. 

Ces marches étaient également soutenues par Azelma Sigaux, auteure altiligérienne, porte-parole nationale du parti Révolution écologique pour le vivant (REV) d'Aymeric Caron et membre du Parlement populaire d'Auvergne Rhône-Alpes (soutenant Jean-Luc Mélenchon pour la présidentielle 2022).

 

Vous aimerez aussi