La majorité départementale présente ses 18 binômes

lun 16/02/2015 - 21:26 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:33

Divers droite, UDI ou sans étiquette, les candidats aux élections départementales de mars prochain se sont réunis ce lundi 16 février pour présenter son programme. La lutte contre l'abstention semble être le premier combat de la majorité qui ne veut pas laisser de place aux partis des deux extrêmes.

" La parité, c'est un excellent changement "
Ces élections départementales se présentent avec beaucoup de changements comme l'a souligné Jean-Pierre Marcon, président sortant du Conseil général. Un premier changement est structurel avec le redécoupage des cantons et la candidature par binôme. " Je n'ai toujours pas compris parce que deux personnes ne sont jamais du même avis sur tout. Mais pour la parité, c'est un excellent changement " déclare le président sortant. Le second changement noté par la majorité est au niveau de la conjoncture avec les baisses des dotations de l'État, l'augmentation des dépenses, les changements de compétences et la nouvelle grande région.

Du renouvellement
Les conseillers généraux sont élus par canton mais " après, on sera au service de tous et pas d'une seule communauté de communes " déclare les candidats de la majorité. Cette année, treize conseillers généraux sortants se représentent sur les 26, signe de renouvellement. " Beaucoup de nos candidats sont engagés dans des collectivités locales depuis longtemps, ils ont de l'expérience " explique Jean-Pierre Marcon.

Tous sauf un
La majorité départementale présente des candidats dans tous les cantons. Sauf dans le canton du Puy 3, aucun candidat de la majorité n'est présent. " C'est un binôme de deux personnes (Jean-Paul Bringer et Anne-Marie Chaussende, ndlr) qui n'ont pas forcément les mêmes sensibilités politiques " explique Jean-Pierre Marcon. En revanche, il déclare : " S'ils sont élus, ils devraient rejoindre la majorité. "

Mais alors, la majorité départementale, c'est quel parti politique ?
La réponse de Jean-Pierre Marcon est simple : " Nous sommes divers droite ou sans étiquette. " Il ne se cache pas d'être, pour sa part UDI. Chacun des binômes s'est déclaré en préfecture avec une étiquette politique qui lui est propre sans être celle de l'ensemble de la majorité.

Peur des extrêmes ou de l'abstention ?
L'opposition ne fait naître d'inquiètude : " Ils sont en accord avec ce que l'on fait "  déclare Jean-Pierre Marcon. En revanche, le FN dans les rangs du Conseil général, les candidats de la majorité y croient " à cause des personnes découragées " mais aussi à cause de l'abstention. " Les extrêmes n'ont pas de programme sauf à Aurec où ils veulent créer une allocation pour les parents accompagnants " déclare Jean-Pierre Marcon. Il explique : " Les gens en ont parfois ras-le-bol, ils disent qu'ils en ont marre de nous. En politique, on cite toujours le véreux mais jamais les 95, 97 voir 98% d'hommes politiques qui sont des gens bien.

La majorité départementale propose une liste de dix priorités, une liste " simple mais courageuse " comme la qualifie Jean-Pierre Marcon :

  • " préparer l'avenir des jeunes en veillant à nos collèges de proximité et au maintien d'une vie locale animée (ramassage scolaire, équipement sportif, écoles de musique, bibliothèques...),
  • soutenir avec énergie nos entreprises industrielles, artisanales et commerciales et développer l'attractivité économique et touristique de notre département,
  • défendre notre agriculture de montagne pour que nos exploitants agricoles vivent pleinement de leur activité,
  • relancer nos investissements pour l'emploi local (+6% votés pour 2015),
  • améliorer toujours les infrastructures indispensables à nos territoires (routes, téléphonie mobile, très haut débit, eau et assainissement),
  • renforcer nos solidarités territoriales en collaborant toujours plus étroitement avec les communes et communautés de communes, grâce à de nouveaux contrats de développement,
  • rester présents et actifs auprès de toutes les générations, de la petite enfance aux personnes âgées, en passant par les personnes en situation de handicap (la collectivité départementale consacre près de 90% de son budget social à cette mission),
  • trouver des solutions nouvelles pour l'insertion, 
  • stabiliser la fiscalité départementale face à la volonté du Gouvernement actuel de matraquer fiscalement nos concitoyens,
  • être la voix qui saura défendre la Haute-Loire dans la grande région Rhône-Alpes Auvergne. "

E.J.

La liste des candidats de la majorité départementale par canton :

- Canton d’Aurec-sur-Loire
Daniel Tonson, quatrième adjoint au maire de Saint-Just-Malmont
Florence Teyssier, quatrième adjointe au maire d’Aurec-sur-Loire
Remplaçants
Vincent Laugier, de Pont-Salomon
Sylvie Da Silva, de Saint-Ferréol-d’Auroure

- Canton de Bas-en-Basset
Joseph Chapuis, conseiller général sortant
Blandine Prorial, conseillère municipale de Beauzac
Remplaçants
Thierry Bénévent, conseiller municipal de Retournac
Emmanuelle Aubert-Breuyre, conseillère municipale de Tiranges

- Canton des Boutières
Jean-Pierre Marcon, président du Conseil général sortant
Brigitte Renaud, maire de Tence
Remplaçants
Bernard Souvignet, maire de Raucoules
Alexandra Valentin, de Saint-Jeures

- Canton de Brioude
Sophie Coutine, conseillère générale sortante
Michel Bergougnoux, conseiller régional d’Auvergne
Remplaçants
Sigolène Morichau-Beauchant, de Bournoncle-Saint-Pierre
Jean-Luc Vachelard, de Brioude

- Canton des Deux Rivières et Vallées
Yves Braye, conseiller général sortant
Marylène Mancini, de Saint-Didier-en-Velay
Remplaçants
Bruno Marcon, Maire de La Séauve-sur-Semène
Anne-Charlotte Convers, de Saint-Pal-de-Mons

- Canton de l’Emblavez et Meygal
Jean-Benoît Girodet, Maire de Saint-Vincent
Ernestine Chalendard, de Saint-Julien-Chapteuil
Remplaçants
Jean-Paul Beaumel, de Lavoûte-sur-Loire
Marie-Bernadette Mathias, première adjointe au maire de Rosières

- Canton des Gorges de l’Allier – Gévaudan
Michel Brun, maire de Saugues
Marie-Thérèse Roubaud, maire de Langeac
Remplaçants
Alain Cussac, maire de Pébrac
Jessica Coudert, maire de Pinols

- Canton du Mézenc
Philippe Delabre, Maire de Saint-Front
Nathalie Rousset, du Chambon-sur-Lignon
Remplaçants
Michel Arcis, maire du Monastier-sur-Gazeille
Yolande Faure, de Lantriac

- Canton de Monistrol-sur-Loire
François Berger, conseiller général sortant, maire de La Chapelle-d’Aurec
Christelle Michel, cinquième adjointe au maire de Monistrol-sur-Loire
Remplaçants
François Vénisse, conseiller municipal de Saint-Maurice-de-Lignon
Élisabeth Maître Duplain, troisième adjointe au maire de Monistrol-sur-Loire

- Canton du Pays de Lafayette
Jean-Pierre Vigier, Vice-président du Conseil général sortant
Annie Ricoux, première adjointe au maire de Saint-Didier-sur-Doulon
Remplaçants
Jean-Marie Chapon, maire de Mazeyrat-d’Allier
Isabelle Baufreton, première adjointe au maire de Saint-Just-près-Brioude

- Canton du Haut-Velay Granitique
Marie-Agnès Petit, conseillère générale sortante
Bernard Brignon, maire de Jullianges
Remplaçants
Régine Coutenson, conseillère municipale de Saint-Pal-de-Chalencon
Jean-Claude Bonnebouche, maire de Malvières

- Canton du Puy 1
Christiane Mosnier, conseillère générale sortante, deuxième adjointe au maire d’Espaly-Saint-Marcel
Marc Boléa, conseiller général sortant, deuxième adjoint au maire de Vals-près-Le Puy
Remplaçants
Élisabeth Lyotard, cinquième adjointe au maire de Vals-près-Le Puy
Yves Devèze, sixième adjoint au maire du Puy-en-Velay

- Canton du Puy 2
Jean-Paul Vigouroux, maire de Polignac
Corinne Bringer, de Chadrac
Remplaçants
Marc Parrin, conseiller municipal d’Aiguilhe
Sylvie Dorget, du Monteil

- Canton du Puy 4
Pierre Robert, conseiller général sortant et deuxième adjoint au maire du Puy-en-Velay
Christelle Valantin, première adjointe au maire de Coubon
Remplaçants
Thierry Mourgues, maire d'Arsac-en-Velay
Marie-Laure Pontvianne, du Puy-en-Velay

- Canton de Saint-Paulien
Michel Joubert, Vice-présiden du Conseil général sortant et maire de Chaspuzac
Marie-Pierre Vincent, cinquième adjointe au maire de Saint-Paulien
Remplaçants
Jean-Marc Boyer, maire de Blanzac
Élisabeth Vidal, conseillère municipale de Sanssac-l'Eglise

- Canton de Sainte-Florine
Michel Clémensat, maire de Chassignoles
Françoise Lotte, de Sainte-Florine
Remplaçants
Didier Soulier, maire de Lorlanges
Nathalie Avini, première adjointe au maire d'Espalem

- Canton du Velay Volcanique
Michel Decolin, Vice-président du Conseil général sortant et maire de Bains
Marie-Laure Soulier épouse Mugnier, de Saint-Paul-de-Tartas
Remplaçants
Jérôme Bay, maire du Brignon
Michelle Brun Cadaus, deuxième adjointe au maire d'Alleyras

- Canton d'Yssingeaux
Madeleine Dubois, vice-présidente du Conseil général sortante
Jean-Noël Barrot, d'Yssingeaux
Remplaçants
Huguette Liogier, deuxième adjointe au maire de Lapte
Georges Philibert, de Beaux

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire