La Maison du Tourisme fait le pari du Trail

mar 22/03/2016 - 13:42 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:40

"Puisque le label Respirando a bien fonctionné, il faut passer la seconde vitesse avec le développement du Trail", explique en préambule Marie-Agnès Petit, la Présidente de la Maison départementale du Tourisme et également vice-présidente du Conseil Départemental en charge du tourisme.
La pratique de la course à pied nature ou de montagne "Trail" s'affiche en effet de plus en plus comme une tendance lourde des sports de pleine nature. La Haute-Loire, qui semble disposer de tous les ingrédients pour en devenir un terrain de jeu idéal, tient à se positionner immédiatement sur un marché qui s'annonce concurentiel.

Un ambassadeur au palmarès déjà bien étoffé
Afin de promouvoir les activités pleine nature et positionner la Haute-Loire comme un terrain de jeu idéal pour la pratique du Trail, un partenariat a été mis en place avec Julien Rancon, champion de France de course de montagne (2007, 2012, 2013 et 2014) et de Trail (2011). Il a également obtenu la médaille de bronze au championnat du monde de Trail en 2013 et il est vice-champion du monde de Trail par équipe la même année.
Originaire de Tence, il compte 24 sélections en équipe de France et a déjà remporté de nombreuses et prestigieuses compétitions : le Trail du Ventoux, le Pilatrail, le Lyon Urban Trail, etc. Cette année encore, son calendrier est bien chargé et il portera les couleurs de la Haute-Loire au marathon de Paris, au championnat de France puis d'Europe de course en montagne...

Julien Rancon, ambassadeur de la Haute-Loire pour le Trail, est originaire de Tence. Quel est le potentiel de cette activité en Haute-Loire ? Quels sont les ingrédients pour une course nature réussie ?

Une clientèle à fort pouvoir d'achat
On constate un développement très intéressant de la pratique du Trail et si le Département veut être labellisé "Haute-Loire espace Trail", c'est aussi pour attirer une clientèle qui se distingue par un important pouvoir d'achat. En effet, on note une importante représentation des CSP + (catégorie socio-professionnel) dans la pratique du Trail.
La Maison départementale du Tourisme veut donc profiter d'un "terrain de jeu idéal" pour faire de ce sport une référence en Haute-Loire. L'émergence d'espaces Trail organisés par les collectivités, et en premier lieu, l'ouverture cette année de l'Espace Trail du Meygal offre une opportunité unique pour engager une nouvelle communication sur les activités de pleine nature en Haute-Loire.

Se distinguer par la qualité avec un balisage bien identifié
La Maison départementale du Tourisme soutient depuis 2013 les événements pleine nature. Ils sont connus localement mais l'ambition est désormais d'aller plus loin, comme c'est le cas par exemple avec le Capito Trail à Saint-Julien-Chapteuil, qui augmente sa fréquentation chaque année et qui se doit de capter plus intensément des clientèles hors département.
"On veut se distinguer par la qualité", expliquent les élus, "plusieurs territoires de Haute-Loire veulent se lancer dans cette activité. Pour coordonner le tout, le traileur, à l'instar du randonneur, doit avoir un balisage bien identifié".

Le Trail de Saint-Jacques n'est pas encore la référence attendue
Pour plus de reconnaissance, il faut en plus d'un ambassadeur, une course de renom. Le Trail de Saint-Jacques n'est pas encore la référence attendue ? Il faut donc des coureurs plus confirmés, avec un plateau de plus haut niveau ?


Maxime Pitavy

>> La Maison départementale du Tourisme mise également sur deux autres axes afin de poursuivre le développement touristique de la Haute-Loire : la stratégie visant à "devenir une terre de destination et non plus une terre de passage" mais aussi le numérique au coeur de sa stratégie de communication touristique. Ce dernier thème fera l'objet d'un prochain reportage sur Zoomdici.fr.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire