La ludothèque de Brives sort le grand jeu

sam 27/02/2016 - 22:06 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:39

Nous vous l’avions rapporté dans un précédent article, depuis vendredi se tient à la Maison Pour Tous de Brives une formation intitulée « jeu et périscolaire ». Cette formation, proposée par l’association « Pont des Ludes » et Lud’Agglo (la ludothèque intercommunale de la communauté d'agglomération du Puy en Velay), se déroule en deux temps. Tandis que la veille les intervenants en périscolaire se sont penchés sur la théorie, ce samedi a été le moment pour eux de passer à la pratique.

Un espace de jeu libre
Aurélien Palestro, ludothécaire de Lud'Agglo, nous explique : « le but est d’apprendre à aménager et réinvestir les espaces pour accueillir toutes les tranches d’âge. On leur explique les règles et après ça le jeu est libre. Ils jouent à ce qu’ils veulent et passent d’un atelier à l’autre comme ils le souhaitent ». Jeux en bois, jeux de société, jeux de rôle et de mise en scène… tout a été pensé pour que l’enfant ait le choix et évolue dans un espace qui lui plaise et lui donne envie de toucher à tout.

Des adultes aux petits soins
Les 12 stagiaires, après avoir été formés sur la théorie, passent à la pratique. Après avoir disposé les jeux dans les différentes salles, ils doivent désormais observer les comportements des enfants afin de déceler les points positifs et négatifs. A la fin de la journée, un bilan avec le formateur vient conclure le stage. Derrière ces jeux et les sourires des enfants, il y a une formation sérieuse que les intervenants périscolaires mettent rigoureusement en pratique. A l’image de Jérémy, jeune employé de l’association « Vivre mieux à Chadrac » et animateur pour adolescents : « Acheter des jeux coûte relativement cher et on ne veut pas les voir finir au placard parce qu’on a fait le mauvais choix et que les jeunes n’en veulent pas. Grâce à cette formation, on sait si les jeux vont plaire et si on peut investir dedans ». Les mairies aussi sont à l’écoute des enfants et des adolescents. On retrouve parmi les intervenants des employées municipales comme Fanny 51 ans et Marina 57 ans : « On veut entrainer l’enfant vers le jeu, lui donner envie, organiser un espace dans lequel il se sente bien et qui lui permette d’évoluer comme il le souhaite ». Pour Martine, 65 ans et retraitée bénévole, « ça donne un autre regard surtout quand on n’était pas dans le corps enseignant. On peut désormais mieux appréhender les groupes plus « dissipés », savoir quoi leur proposer pour retenir leur attention ».

Un bilan positif partagé par les enfants et les parents
A l’heure du bilan, les stagiaires comme les jeunes ont le sourire. Et quand on demande à ces derniers comment ils ont trouvé cette journée, les avis sont unanimes : « c’est bien pensé, ça permet à beaucoup de gens de venir sans abonnements » nous confie Clémence, 16 ans. Pour Matys 9 ans et son père, « c’est très bien fait et c’est super de mettre à disposition la Maison Pour Tous. Ça permet de s’amuser et surtout aux enfants de retrouver leurs amis. Un très bon moment ».

A.V.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire