La JapaN'game pour une immersion totale

sam 02/04/2016 - 17:44 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:40

"Attention, je n'ai plus de Mana ! " Les passionnés de jeux vidéo comprennent tout de suite de quoi il s'agit. Ils se sont donnés rendez-vous à la 4e édition de la JapaN'game ce week-end des 2 et 3 avril à la Maison pour tous de Brives-Charensac, ainsi que les amoureux de la culture japonaise. Différentes associations participent à l'événement comme Player-Core (P-Core). Environ 1 500 personnes sont attendues sur les deux jours.
Entre fiction et réalité
Les amateurs de Cosplay sont bien évidemment présents. Un concours est organisé ce dimanche. Plus que les déguisements, ce qui séduit, ce sont les jeux vidéo et ces derniers ne manquent pas : tournoi Fifa, Bomber-man, Tomb Raider, Star Wars, Street fighter, Just Dance... De quoi ravire tous les publics même si les parents, eux, ne trouvent pas toujours leur bonheur. "Ma fille adore les jeux donc je suis là et je regarde. Je ne comprends pas trop et ça ne m'intéresse pas. Enfin... Après deux jours ici, je changerais peut-être d'avis", raconte avec humour Géraldine, maman d'une jeune fille de 10 ans.
----Mordu de jeux ?
L'association P-Core organise régulièrement des événements autours des jeux vidéo. Le 30 avril, elle organise un salon à Brioude. Pour adhérer, il suffit de prendre contact avec elle par leur page Facebook.-----La console du futur à tester
Une grande nouveauté a fait son apparition : le fameux Oculus Rift. Un casque de réalité augmentée pour plonger à 100 % dans l'univers de tel ou tel jeu. "C'est bizarre, on est vraiment immergé", témoigne Geoffroy Demars, président de l'association Player Core et gérant d'un magasin de jeux vidéo, zone de Chirel à Vals-près-le-Puy. C'est ce même magasin qui prête une partie des supports ainsi qu'un passionné de vieilles consoles. Samedi, une cinquantaine de joueurs audacieux a testé un jeu "oppressant" dans une maison hantée. "C'est la console de demain", résume le président. En effet, plusieurs marques vont sortir leur casque. Seul bémol : le prix. L'Oculus, déjà onéreux doit être accompagné d'un ordinateur suffisamment puissant et, bien entendu...les jeux. "Il faut bien compter au moins 900 euros." Avant de débourser une telle somme, il est encore possible d'essayer l'Oculus ce dimanche avec de la chute libre.

Des ateliers d'origami, de kokeshi, de calligraphie ou encore de dessins manga sont également organisés. Il est même possible de s'exercer à la taille de bonzaïs. Le salon fermera ses portes à 19 heures ce dimanche 3 avril.

Emma Jouve

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire