Tous

Chadrac

La Haute-Loire au Salon de l'Agriculture à Paris pour 'conquérir le grand public'

mer 04/02/2015 - 23:04 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:32

Le Salon International de l’Agriculture se tiendra à Paris, porte de Versailles, du 21 février au 1er mars prochain. 
Olivier Thebaud, directeur de la société Pagès, située à Espaly Saint Marcel (43), recevait, ce mercredi matin 4 février, dans les locaux de ladite société, les divers instigateurs pour une conférence de presse sur "la présence de la Haute-Loire" au prochain Salon International de l'Agriculture à Paris. 

Pagès participe pour la première fois au Salon de l'Agriculture

Aux côtés du Comité de Promotion des produits agricoles de la Haute-Loire et d'autres exposants du département, et en partenariat avec la Chambre régionale d’Agriculture Auvergne, les établissements ponots recommanderont les infusions et thé bio Pagès. "C’est la première fois que nous serons présents sur le Pavillon Auvergne aux côtés des promoteurs altiligériens", se félicite le directeur.
Pour sa part, Sylvie Chezaud, responsable communication et marketing chez Pagès, renchérit en arguant vouloir ainsi "donner un essor à notre marque et se positionner avec nos produits". Elle poursuit en mettant en exergue les "150 ans d’histoire de la maison Pagès, la naturalité, l’authenticité et la qualité des produits qui sont dans l’air du temps, donc toujours contemporains"

Mettre les produits du terroir altiligérien sur le devant de la vitrine

Après l'intervention de Dominique Chalendard, membre de la Chambre d’Agriculture, remémorant les différents prix obtenus par les agriculteurs lors du millésime 2014, Huguette Trescartes relève "la deuxième participation de la lentille verte du Puy" au salon de l’Agriculture. Tout en soulevant les problèmes de production et d’approvisionnement le l'or vert, elle concède que le but recherché est de "rétablir le lien avec nos consommateurs" et maintient aussi que "les recettes de cuisine avec la lentille, c’est le top !".
De son côté, Christoph Vianes, commercialisant des produits fermiers à base de porc, dévoile sa deuxième participation au salon. "C’est un tremplin !", s’exclame-t-il. "Il faut faire valoir notre savoir-faire", insiste-t-il.
Enfin, Hélène Laurent, vendant des fromages de vache fermiers, et Jean-Claude Monatte, distribuant des produits à base de champignons, ambitionnent, de par leur participation au salon, de "conquérir le grand public et de répondre aux questions des consommateurs", tout en faisant apprécier leurs productions.

Démonstrations culinaires avec le lycée Jean Monnet du Puy

Encadrés par leur professeur de cuisine Stéphane Moinard, trois élèves du lycée des Métiers Jean Monnet du Puy-en-Velay réaliseront de nombreuse recettes qui seront dégustées sur place. Durant deux jours, le vendredi 27 et le samedi 28 février, ils exécuteront de multiples démonstrations culinaires avec encore une fois la mise à l’honneur de la lentille verte du Puy.
"Nous ferons environ 150 terrines par heure", précise le formateur.

Une consécration pour les éleveurs

Michel Chouvier, vice-président de la Chambre d’Agriculture de Haute-Loire, souligne que "le salon représente un challenge important pour les éleveurs altiligériens". Il justifie ses propos en arguant : "C’est une consécration pour eux de monter à Paris, d’exposer leur cheptel et de représenter notre département". Rappelant que les éleveurs ont, eux aussi, été bien récompensés par le passé, il expose que "cette année encore, la race ovine purement locale, la Noire du Velay et la race Bizet, sera présentée au salon aux côtés des vaches de race Abondance, Charolaise et Montbéliarde". Et Michel Chouvier conclut en ces termes : "L'exposition d’animaux reste toujours un grand moment de bonheur pour tous les enfants de Paris".
Le Fin Gras du Mézenc devrait être également présent notamment pour l’inauguration officielle du salon prévue le lundi 23 février prochain.

G.D.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire