La fusion des intercommunalités... au détriment des personnels

mer 14/12/2016 - 12:53 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:44

Un peu plus d’une cinquantaine d’agents se sont retrouvés devant le Centre de Gestion de la Haute Loire, à Espaly Saint-Marcel, où le Comité Technique Paritaire des collectivités territoriales de moins de 50 agents devait se dérouler à 14 heures ce mardi 13 décembre 2016.
Ce sont les agents de la communauté de communes de Brioude et ceux des crèches de Blavozy et Saint-Germain-Laprade qui sont venus exprimer leur mécontentement. Selon les manifestants et les syndicats, "les présidents des deux collectivités profitent des fusions des Communautés de Communes pour spolier les agents".

Travailler plus... pour gagner autant
Dans le Brivadois, les agents pourraient se voir augmenter leur temps de travail annuel de 25 à 75 heures par an selon l’ancienneté, soit deux heures de plus par semaine "sans aucune compensation financière". Une doléance qui concerne les crèches et les services des sports.
Quant à Blavozy et Saint-Germain-Laprade, les agents des crèches déplorent "une perte financière équivalente à 700 euros par an". Une "perte" à relativiser tout de même puisqu'il s'agit en fait d'une promesse non tenue, et non pas d'un retranchement dans le salaire des agents.

Le CTP annulé
Les manifestants ont déploré le "manque de dialogue" et ont signalé leur mécontentement auprès du Président du Centre de Gestion ainsi qu'auprès du maire du Puy-en-Velay, Michel Chapuis, en demandant, d'abord à la Communauté de Communes de Brioude "le maintien de leur protocole d’accord des 35 heures et la mise en place d’un vrai dialogue", et pour les crèches de Blavozy et Saint-Germain Laprade, "la mise en place du nouveau régime indemnitaire (RIFSEEP) avant le 31 décembre 2016".
Les quatre représentants des personnels CGT, le représentant des personnels FO et celui de FSU n’ont pas siégé dans le CTP (comité technique paritaire) initialement prévu à 14h. Ainsi, le Centre de Gestion devra convoquer à nouveau les représentants des personnels pour un nouveau CTP.

"Les services vont continuer à être perturbés dans les prochains jours…"
"Si les présidents de la Communauté de Communes de Brioude et celui du SIVOM de Fleuve en Vallées ne répondent pas aux demandes des agents, les services vont continuer à être perturbés dans les prochains jours…", mettent en garde les agents manifestants qui tiennent à "remercier tous ceux qui sont venus les soutenir, ainsi que les familles qui ont apporté de nombreux témoignages de soutien".

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire