Tous

Polignac

La forteresse de Polignac aux couleurs médiévales

lun 02/05/2016 - 14:19 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:41

La confrérie de Papelengue, une des isles du Roi de l’Oiseau, a envahi la forteresse de Polignac ce week-end du 1er mai. L’évènement, organisé par l’association Forteresse Polignac Patrimoine, a fait venir 200 personnes malgré le mauvais temps.
Promouvoir le patrimoine et son histoire
La forteresse de Polignac, dont la construction a débuté au XIIème siècle, passionne toujours autant de par son architecture et surtout son histoire. C’est dans cette optique que la 3ème édition des médiévales de Polignac est ancrée. « L’évènement est organisé dans le cadre de la Route historique des châteaux d’Auvergne et en marque l’ouverture » rappelle Thierry Léotoing, secrétaire de l’association Forteresse Polignac Patrimoine et ancien maire de la commune. « 45 châteaux proposent toutes sortes d’animations, nous avons choisi la vie au médiéval ». La promotion du patrimoine local est effectivement au centre des activités organisées tout au long du week-end : « On fait vivre le site en quelque sorte » explique Paul Mahe, 25 ans, président de l’association de la confrérie de Papelengue « Ici, on est à deux pas du Puy, avec trois hectares de terrain. C’est un site magnifique, et pas assez exploité ».
La vie médiévale à la dure
« Certains vont y passer la nuit, les plus courageux » admire Thierry Léotoing samedi, alors que le froid et la pluie régnaient en maitre en haut de la forteresse. Et effectivement, dormir sous les tentes n’a pas été un problème pour ces passionnés : le mauvais temps a surement refroidi les visiteurs, mais certainement pas les participants. Paul s’en amuse même : « On va faire avec, toujours de bonne humeur ! ». Et pour cause : « Les petites fêtes médiévales de Haute Loire ne sont pas assez mise en avant, pourtant il y a plus d’interaction avec les gens » explique le jeune homme. Les visiteurs ont pu ainsi découvrir l’armement du temps d’avant, le travail du forgeron, les jeux en bois de l’époque et s’initier au tir à l’arc ou à la fabrication de bougie. N’oublions pas les combats médiévaux qui amusent autant les passants que les participants.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire