La fièvre balkanique s’empare de Fay-sur-Lignon

dim 09/08/2015 - 01:16 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:36

Créé en 1999 sous l’impulsion de bénévoles passionnés, le festival fait aujourd’hui indiscutablement partie des rendez-vous estivaux incontournables en Haute-Loire. Eclectique dans sa programmation, tout public,  l’enjeu était de « ne pas laisser dépérir Fay-sur-Lignon après la fermeture de nombreux commerces à l’époque » témoigne la présidente de l’événement, Annie Fanger.

Vogue les Balkans
Ils s’appellent Fenja, Sylvain, Tibo et Jean-Louis. Chez Tikvitsa, on joue aussi bien de l’accordéon que du saxo, de la guitare et de la contrebasse. Créé en 2001, le groupe s’articule autour d’une passion commune : la musique balkanique, et pioche ses influences dans « cette marmite culturelle qu’est l’Europe de l’Est ».  Dans l’ambiance feutrée de la salle du Domaine, les quatre compères offrent deux heures de musique généreuse à plus de 100 personnes, dans une ambiance intimiste en marge des grandes fanfares festives et cuivrées souvent associées avec le genre.

La culture n’est pas l’apanage des grandes villes
Les festivals fleurissent l’été en Haute-Loire, parfois loin des zones urbaines. Pourtant rares sont ceux qui fanent prématurément. Revaloriser la campagne par la culture, voilà l’objectif.  Et des petits coins de campagne, comme Fay, qui peuvent paraître austères au premier abord, ont saisi l’opportunité d’offrir à leur tour un large choix de spectacles qui permet l’éveil de la curiosité, le plaisir de la découverte, des rencontres, de l’ouverture sur le monde.

> Programmation complète

P.F.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire