La fête de la NUPES 43 aura finalement lieu à Chanteuges

Par A.Wa ven 08/07/2022 - 11:11 , Mise à jour le 08/07/2022 à 11:11

La fête de la NUPES 43, prévue ce dimanche 10 juillet 2022 de 10h30 à 16h30 à l’île d’Amour à Langeac, aura bien lieu mais elle se déroulera à la salle des fêtes de Chanteuges. « Cette modification intervient suite à la décision de Monsieur le maire de Langeac en date du 7 juillet d’interdire le déroulement de cette manifestation pour des prétextes administratifs », affirme la NUPES 43.

Ce rassemblement verra la visite du député NUPES de Seine Saint-Denis, Jerôme Legavre, qui prononcera un discours aux alentours des 10h30.  
A cette occasion également, une information sera faite sur les avancées en cours dans la structuration de la NUPES 43 et le développement du parlement départemental.

"Fermeture du SMUR de Brioude, suppression d’établissements scolaires au Puy : la politique de Monsieur MACRON peut-elle continuer de s’appliquer comme si de rien n’était, en Haute-Loire, comme ailleurs ? Première force d’opposition en Haute-Loire depuis les élections législatives 2022, la NUPES 43 compte bien continuer à sensibiliser la population et à alerter les autorités, chaque fois que cela sera nécessaire, sur les symptômes de la politique libérale nationale subis localement. Réélu par défaut, le président de la République, Mr MACRON et sa politique viennent d’être désavoués par le résultat des élections législatives : 54% d’abstention et une majorité de suffrages qui ne se sont pas portés sur son nom, (dont les vote en faveur des 145 députés de la NUPES). Or tout semble continuer comme si de rien n’était. Pourtant il y a urgence. Alors que la question du pouvoir d’achat est urgentissisme pour des millions, Monsieur Macron tergiverse et cherche les conditions d’une majorité pour éviter de mettre en œuvre les mesures indispensables : blocage des prix, hausse du SMIC à 1500€, ouverture de négociation pour l’augmentation générale des salaires à commencer par l’augmentation de la valeur du point d’indice de la fonction publique rattrapant au moins la perte du pouvoir d’achat de cette année et des années précédentes. Dans notre département, c’est le service des urgences de nuit de l’hôpital de BRIOUDE qui est directement menacé dans son existence parce que la politique des fermetures de lits et de manque de personnels continue de s’appliquer. Les Groupements Hospitaliers de Territoire, instaurés sous Hollande et développés sous Macron, au lieu d’améliorer les services des hôpitaux publics, les détériorent. En effet, par un effet de vases communicants, les personnels soignants doivent s’entraider et pallier les problématiques des différents établissements. Ainsi, les médecins urgentistes de Brioude sont poussés à faire 1h de route pour aller travailler au Puy-en-Velay, délaissant ainsi le SMUR brivadois de nuit. Aucun problème ne se règle ainsi : pire, de nouveaux sont posés. Il faut que cette politique cesse dans les plus brefs délais. Les hôpitaux, les maisons de retraites et les services d’aide à domicile sont étouffés à l’aube des congés d’été par manque de personnel et de recrutement. Monsieur MACRON va-t-il continuer à laisser les malades et les anciens dans un tel état de dénuement ? Les Maisons France Services, dispositifs présentés comme modernes et synonymes de progrès, entraînent en fait une suppression des services publics de proximité, la casse des emplois de fonctionnaires et une baisse de qualité en termes de conseils.
Parlement de la NUPES de Haute LOIRE 29 juin 2022"

 

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

jc

lun 11/07/2022 - 11:49

 ça alors! ça existe encore en hte loire!! navrant...contre tout ce qui est pour et pour pour tout ce qui est contre! c'est ludique!!