"La dernière fois c'était une victoire, là c'est un rassemblement"

ven 21/03/2014 - 13:43 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:21

"Pour moi, c’est une élection touchante" Ce dimanche soir, Laurent Wauquiez a tenté tant bien que mal de cacher son immense joie, par respect pour les déçus. En territoire conquis, il n’avait pourtant pas à le faire. Quand il entre dans la salle Jeanne d’Arc du Puy-en-Velay vers 20h30, l’édile Ponot est acclamé par la foule : élu avec 69,78% des suffrages exprimés, c’est avec force et assurance qu’il se réinstalle dans le siège de maire pour un nouveau mandat de six ans.

« Dépasser les affrontements gauche-droite »
Les premières estimations annonçaient la couleur. Après la fin du dépouillement de l’un des trois bureaux de vote de la salle, les gens sentaient qu’il y allait tout de même avoir une surprise, après tout, dans cette élection municipale ponote de 2014. Les premiers 200 bulletins donnaient la victoire au maire sortant avec prés de 68% des voix ; une tendance qui ne fera que s’affirmer par la suite. Ce n’était pas une surprise : une victoire de Laurent Wauquiez, tout le monde s’y attendait. Mais une victoire aussi large, personne ne l’envisageait. D’après les dires du vice-Président de l’UMP, c’est un score record qui n’avait pas été approché depuis 1945. C’est aussi 13 points de plus qu’en 2008, quand il l’avait emporté face à Arlette Arnaud-Landau avec 56,46% des suffrages exprimés. "Ce que les Ponots ont montré, c’est qu’ils voulaient être rassemblés. Je crois à cette possibilité de dépasser les affrontements gauche-droite pour essayer de travailler ensemble."

Découvrez la réaction d'un Laurent Wauquiez (très) satisfait :

"Au Puy, il est difficile d’être de gauche"
"Les résultats sont rudes. En même temps, la démocratie est quelque chose de difficile." Laurent Johanny a du mal à contenir son désarroi. "Nous poursuivrons dans les six prochaines années tout le travail qu’on a pu initier." Le candidat socialiste regrette une "démobilisation totale de l’électorat de gauche" qui a entrainé un tel écart. Cette démobilisation, il l’estime grandement liée au manque d’unité : "On pensait que l’unité était la seule façon de mobiliser autant que possible la gauche. D’autres nous ont rétorqué que non, et il se trouve que ça a désorienté cruellement notre électorat. Au Puy, il est difficile d’être de gauche. Mais on relève le défi." La tête de liste de « Le Puy en avant » a regretté que son adversaire principale ait "joué avec ses étiquettes politiques sachant qu’ici, il ne s’est pas présenté comme tel". Pour la gauche ponote, la défaite fait mal : alors qu’elle avait 7 sièges sur 35 au Conseil Municipal lors des six dernières années, elle n’en a plus que 4 sur 33.

Laurent Johanny s'exprime après cette défaite dès le premier tour :

Pas de siège ni de remboursement pour le Front de Gauche
Pour Michelle Chaumet (4,91% des voix), c’est également une déception. Bien que la candidate du Front de Gauche ait gardé le sourire et sa bonne humeur, son score ne lui permet pas ni de voir ses dépenses de campagne remboursées, ni d’être élu au Conseil Municipal. Ça ne lui a pas empêché de pousser la chansonnette avec ses colistiers. "C’est eux qui ont gagné l’élection, et ils ont l’air triste ! " La tête de liste de “L’humain d’abord” estime que les Ponots se sont faits "dévoyer par le fait sur M. Wauquiez ne soit pas présenté avec l’étiquette de vice-Président de l’UMP". Cette dernière lui reproche d’avoir fait une campagne "soi-disant apolitique alors qu’il a été soutenir les candidats UMP de Saint-Etienne, de Lyon et de Clermont" . Au niveau de ses frais de campagne, Michelle Chaumet a expliqué qu’elle et ses colistiers "feront face financièrement" mais qu’ils avaient fait une campagne modeste, conscient qu’ils n’atteindraient peut-être pas les 5%. "Nous assumerons totalement nos dépenses".

Michelle Chaumet fait part de sa déception après le résultat du premier tour :

Avec un ultime « en avant ! », Laurent Wauquiez a invité tous ceux qui le souhaitaient à fêter cette victoire à ces côtés.

A.L. et M.P.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire