La commune du Monteil s'engage pour la biodiversité

ven 26/05/2017 - 01:17 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:45

Aujourd'hui la France est le 3ème consommateur mondial de produits phyto derrière les Etats-Unis et la Chine. Des études ont prouvé que 100% des rivières françaises sont polluées et la Loire n'est pas épargnée puisque 82% des prélèvements contenaient des molécules de glyphosate (désherbant) en 2017.
On avait déjà levé le pied sur les désherbants
Depuis le 1er janvier 2017, la loi Labbé interdit l'usage des produits phytos et biocides issus de la chimie de synthèse dans les lieux publics. De plus le plan Ecophyto prévoit une réduction de 50% des pesticides d'ici 2025. Sur la commune du Monteil, c'était déjà un choix fait par l'équipe des élus. "Cet arrêté préfectoral nous conforte un peu plus dans notre choix car nous avions déjà levé le pied sur les désherbants depuis quelques années" nous confie Christophe Pal, adjoint au maire et responsable de la serre municipale de la mairie du Puy-en-Velay. "Grâce à cet engagement, on respecte mieux l'équilibre eau-air-sols et la biodiversité revient dans notre village. On aime notre commune, on la préserve" poursuit-il.
Laissons revenir la campagne en ville
La commune du Monteil s'est engagée pour la biodiversité et la gestion différenciée de ses espaces publics, pour cela plusieurs zones d'entretien sont mises en place sur la commune. Différentes hauteurs de tonte seront effectuées selon les lieux. Plusieurs zones ont été définies:
- une zone prioritaire dans le bourg, autour de la mairie et de la salle communale et sur le stade qui sera tondue régulièrement selon les besoins
- une zone 2 avec deux tontes par an; en sortie de printemps et en début d'automne
- une zone 3 pour les chemins qui seront tondus 1 fois par an.
"Ces différentes zones vont permettre le retour de la végétation naturelle et ainsi d'une certaine faune (abeilles, coccinelles, vers de terre, insectes pollinisateurs,...)" nous explique Christophe Pal, qui travaille depuis 37 ans au service de la nature.
La commune a aussi investi dans une tondeuse mulching, qui utilise une technique de tonte sans ramassage de l'herbe. La tondeuse hache l'herbe menue et la redépose sur la pelouse. L'herbe ainsi hachée se comporte comme un paillis protecteur contre la sécheresse et un engrais naturel.
Un désherbage écologique
L'écopastoralisme, méthode qui consiste à l'entretien des espaces naturels par le pâturage d'animaux herbivores était déjà pratiqué sur la commune depuis une vingtaine d'années avec les chevaux, qui étaient installés en bord de Loire. Cette méthode a été renforcée avec l'arrivée de moutons dans un espace communal. Cette technique propose plusieurs avantages puisqu'elle permet le maintien d'une flore plus diversifiée, la sauvegarde d'espèces anciennes et rustiques, la diminution de l'empreinte écologique, la réduction des déchets verts et le développement de la biodiversité des espaces entretenus. En complément la commune pratique aussi le désherbage mécanique grâce à l'achat d'un désherbeur mécanique mono-brosse et d'un désherbeur tracté pour les parties sablées. Certains trottoirs ont même été goudronnés afin d'éviter la présence de mauvaises herbes.
Un référent pour la lutte contre l'ambroisie sur la commune
----Pour contacter Christophe Pal, référent chargé de la lutte contre les ambroisies: 06 31 61 36 09-----Un décret visant à renforcer la lutte contre les ambroisies a été publié au journal officiel. Le pollen des ambroisies peut provoquer des symptômes allergiques sévères. En Auvergne-Rhône-Alpes, région la plus envahie par l'Ambroisie à feuille d'armoise, environ 13% des habitants souffrent d'allergies à son pollen; ce chiffre atteint 21% dans les zones les plus exposées. Les collectivités territoriales participent à la mise en oeuvre des mesures définies par le préfet en désignant un référent territorial dont le rôle est de repérer la présence de ces espèces, de participer à leur surveillance et d'informer les personnes concernées des mesures de lutte pouvant être appliquées sur leurs terrains. Concernant les communes du Monteil et du Puy-en-Velay la personne référente n'est autre que Christophe Pal que vous pouvez contacter pour toute question à ce sujet.

I.H.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire