La communauté de communes de la Chaise-Dieu fête son dernier anniversaire

mer 23/11/2016 - 23:58 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:44

Ce 20ème et dernier anniversaire de la communauté de communes du plateau de la Chaise-Dieu s’est tenu devant une assemblée majoritairement composée de ses acteurs et bénéficiaires, dans l’auditorium Cziffra de La Chaise-Dieu, une des réalisations de l’intercommunalité.

Une cérémonie empreinte de nostalgie
C’est avec une émotion perceptible que Philippe Meyzonet, actuel et dernier président de l'intercommunalité, a rendu hommage à tous ceux qui se sont investis au sein du groupement pour faire vivre un secteur rural difficile. Il a ensuite fait l’historique des nombreuses réalisations qui ont permis d’assurer l’essor de cette partie de la Haute-Loire, en soulignant le dynamisme de ceux qui y ont contribué.
Il a terminé son discours en souhaitant que le territoire du plateau de La Chaise-Dieu ne soit pas seulement pris en compte en fonction de sa taille et de sa population, mais aussi de la nécessité d’assurer le développement du tissu social par le maintien des services, des activités économiques, touristiques, culturelles et associatives pour lesquelles il s’est battu durant ses mandats. Il espère que toutes les actions ou activités réalisées ou engagées soient maintenues et soutenues à l'avenir.

Des incertitudes pour l'avenir
Laurent Wauquiez, président du Conseil régional, a tenu à rassurer l’assistance quant à la place accordée aux petites communes qui seront intégrées dans la Communauté d’agglomération du Puy-en-Velay. Pour cela, il a exprimé son intention de redistribuer les économies réalisées sur les coûts de fonctionnement de la métropole lyonnaise. Selon lui, l’intégration permettra de donner plus de poids à leurs projets des petites communes. Contrastant avec ces propos, Michel Joubert, le président de la Communauté d’agglomération du Puy, a été nettement plus nuancé en expliquant qu’il allait falloir « se serrer la ceinture ».
Marie-Agnès Petit, vice-présidente du Conseil départemental (élue justement du canton du Plateau du Haut-Velay granitique) et conseillère régionale, a souligné la nécessité de s’adapter aux nouvelles structures en assurant un soutien aux petits territoires et aux petites communes par le biais du dispositif départemental « Fonds 199 ».
----Le dispositif « fonds 199 » est appelé ainsi car il est destiné à soutenir les investissements des 199 communes de moins de 1000 habitants du département.-----Le vice-président du Conseil départemental, député et conseiller régional Jean-Pierre Vigier a rappelé la force de son engagement pour la ruralité et assuré son soutien aux acteurs de la vie à la campagne.
Interrogé après la cérémonie, Philippe Meyzonet a fait part de ses inquiétudes quant à la dissolution de la communauté de communes au sein d’une entité pour laquelle ce petit territoire deviendrait peut-être un acteur de second plan dans la vie du territoire : « à ce jour, nous ne savons pas comment nous allons être représentés, nous souhaitons une vice-présidence qui nous garantirait que ce territoire soit complétement intégré et reconnu dans la future agglo. Une seule délégation pourrait limiter notre capacité à nous faire entendre, et nous voulons pouvoir continuer à travailler au développement de notre secteur ».

N.S.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire