La Chaise-Dieu : mini-entrepreneurs malgré le handicap

sam 16/01/2016 - 13:10 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:38

Le projet de l’Institut Médico-Educatif (IME) Maurice Chantelauze de La Chaise-Dieu a pour but de donner aux élèves une idée réaliste du monde de l’entreprise et du travail, d’étendre leurs capacités à travailler en équipe, de prendre la parole devant les autres, leur permettre d’exprimer leurs qualités personnelles et apprendre à être autonomes. Cette expérience pourra leur donner une idée de leurs compétences dans le cadre d’un accompagnement destiné à développer la confiance en soi.

CV et lettre de motivation
C’est dans une ambiance à la fois studieuse et chaleureuse que les élèves sélectionnés travaillent sur le projet. Leur participation était conditionnée par le passage d'une épreuve de recrutement en conditions réelles, à savoir présenter un CV, une lettre de motivation et passer un entretien devant Valérie Barthomeuf, la directrice adjointe de l’établissement.

Un objectif bien défini… Et bien encadré   
C’est Emilie Rossigneux, enseignante, qui a tenu à faire participer 11 jeunes de 16 à 19 ans au projet mini-entreprise de l’EPA Auvergne (Entreprendre Pour Apprendre). Avec Cendrine Girard, éducatrice, ----Les IME assurent une éducation adaptée et un accompagnement médico-social aux enfants handicapés.-----elles ont incité les élèves à se prendre en main, en les aidant à définir les différentes étapes, de la conception à la réalisation, en passant par le financement.  « Nous avons fait en sorte de cumuler les expériences de chacun au sein de l’établissement, entre espace vert et cuisine, par la création d’un petit jardin d’intérieur pour la culture d’aromates destiné à être vendu sur les marchés », confie Cendrine Girard.

A chacun son fort
Partant de là, il a fallu définir les différentes étapes et trouver les idées permettant de concrétiser le concept d’origine. Les jeunes ont créé une structure d’entreprise en fonction des aptitudes de chacun. Ainsi Mathieu, Laurence et Kévin s’occupent du service administratif. Bryan, Vanessa et Alexis prennent en charge le service financier. Aurélien, Cédrine et Coralie la production. Jennifer et Axelle, la vente et la communication. Ils sont parrainés dans leur démarche par un professionnel, à savoir David Chalendard, Maraicher à Vialette près de Saint-Paulien, qui leur sert d’entreprise de référence.
« Nous allons produire deux types de jardins, le premier consistant en un kit prêt à planter, et le second avec des plantes déjà germées », précise Mathieu.

----Pour apporter un soutien au projet, financièrement ou par le don de boîtes de conserves, contacter l’IME Maurice Chantelauze de La Chaise-Dieu, au 04.71.00.01.31, par e-mail à secretariat.ime@pep43.org-----Différentes étapes
L’équipe a décidé d’utiliser des boîtes de conserve pour servir de pots, et recycler des  paquets de café pour contenir le terreau. Ils ont organisé le ramassage de ces éléments auprès des habitants du plateau de La Chaise-Dieu, puis ils ont collecté des fonds auprès de particuliers et de leur entourage familial pour assurer le capital nécessaire aux achats des fournitures. « Nous produisons le terreau à partir du compostage des déchets issus du travail du département espace vert de l’IME », explique Alexis.
« Nous nous sommes occupés du comptage et du nettoyage des boîtes, maintenant il faut préparer les commandes de matières premières », rajoute Coralie. Les élèves devraient finaliser la production d’ici la fin de l’hiver.

Des échéances
Les ventes de l’entreprise « Goût de Récup’ » doivent commencer le 2 avril au Puy-en-Velay, lors de la journée de regroupement des mini-entreprises de Haute-Loire, créées par les lycées et les collèges. Elles se poursuivront sur des salons, des marchés (Arlanc, La Chaise-Dieu), et le projet sera présenté devant un jury de l’EPA (Entreprendre pour Apprendre), lors du salon régional des mini-entreprises-EPA au mois de mai à Clermont-Ferrand.
Les comptes seront clôturés en fin d’année et le bénéfice servira à financer une sortie, ou sera investi dans du matériel pour l’établissement.

N.S.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire