Jusqu'à 80 % d'absentéisme dans les lycées de Haute-Loire

ven 11/05/2018 - 18:46 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

Si on a recensé jusqu'à 80 % d'élèves absents dans certaines classes ce vendredi, selon le témoignage de professeurs, la moyenne, par lycée public, ne dépasse pas les 60 % d'absents selon les diverses directions d'établissement.
Il faut dire que la décision du Ministère de n'accorder aucun pont (dans les établissements publics) en cette semaine très particulière, ponctuée de plusieurs jours fériés, n'a pas incité les élèves à une assiduité exemplaire.

Le Département dans l'incapacité de justifier l'absence de transports scolaires
L'absentéisme s'est en effet accentué au fil de cette "semaine gruyère" dans la plupart des établissements sondés (l'un d'eux est passé de 30 à 60 % d'absence), notamment en ce qui concerne les internes, qui ne pouvaient pas multiplier les aller/retour.
Autre motif d'une telle défection des lycées altiligériens ce vendredi : une partie des transports scolaires, en l'occurrence la ligne 17 (Craponne - La Chaise Dieu - Brioude), n'était pas assurée la semaine du 7 au 11 mai. La rédaction de Zoomdici avait contacté le Département ce mercredi pour faire le point sur cette situation qui n'incite guère les élèves à aller au lycée, on nous avait répondu formellement que les transports étaient assurés.
Nous avons pourtant depuis mis la main sur un document attestant le contraire, mais ce vendredi après-midi, personne au sein de la collectivité n'était en mesure de nous répondre pour justifier cette décision...

Pourquoi les lycées publics ?
Pour obtenir une estimation de l'absentéisme en Haute-Loire ce vendredi 11 mai 2018, nous avons sollicité l'ensemble des lycées publics du département. Les données étaient probablement encore plus spectaculaires dans les plus petites classes, mais les enjeux scolaires ne sont pas les mêmes non plus, d'où notre choix de se limiter aux lycées.
Ce ne sont que les établissements publics qui sont concernés puisque l'ensemble de l'enseignement diocésain de Haute-Loire faisait le pont ce vendredi. Les écoles primaires n'ont eu cours que lundi (semaine de quatre jours) et pour le second degré, seul le pôle Saint-Louis/La Charteuse a suivi ce modèle. Tous les autres établissements de l'enseignement diocésain du département ont eu cours mercredi.
Il est important de préciser qu'évidemment, les cours de ce vendredi ont été rattrappés, par anticipation, durant trois mercredis de suite de manière à ne pas pénaliser les élèves.

Le détail dans les lycées de Haute-Loire
Dans le détail, voici les estimations d'absentéisme que les divers établissements sondés nous ont fourni (classé par ordre alphabétique) :
- Au lycée Auguste Aymard, à Espaly, si l'absence était de l'ordre de 30 % en début de semaine, elle a grimpé à 60 % environ ce vendredi.
- Au lycée Emmanuel Chabrier, à Yssingeaux, on tablait sur environ 55 % d'élèves absents ce vendredi.
- Au lycée Léonard De Vinci, à Monistrol-sur-Loire, les absences, nous renseigne-t-on à la vie scolaire, étaient de l'ordre de 30 à 50 % environ, avec une surreprésentation parmi les élèves de seconde par rapport aux terminales et premières, compte tenu des examens de fin d'année.
- Au lycée Charles et Adrien Dupuy, au Puy-en-Velay, l'absentéisme passait tout juste sous la barre des 50 %, avec environ 47 % d'absents. Si on regarde les repas servis ce vendredi midi, 209 ont été consommés contre 497 habituellement ; une donnée plus pregnante car elle prend en compte les demi-pensionnaires et les internes, premier public absent ce vendredi.
- Au lycée Jean Monnet, au Puy-en-Velay, le constat est le même concernant les repas du vendredi midi, avec seulement 70 couverts contre 279 habituellement ! Mais finalement, le pourcentage d'absents n'est pas aussi conséquent puisqu'il se limite à 49 %.
- Au lycée Simone Weil du Puy-en-Velay, on détient la "palme de la présence" ce vendredi avec "seulement" 200 élèves absents parmi les 1 200 que compte l'établissement, soit un total de 17 % d'absentéisme. Notons cependant que cet établissement, urbain de par sa configuration et son public, compte moins d'élèves internes, en proportion, que ses homologues vellaves, ce qui y limite l'absentéisme.
- Contacté, le lycée Lafayette de Brioude n'a pas été en mesure de nous répondre sur ces données.

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire