Tous

Brioude

Jugé pour des vols dans... 84 voitures

jeu 05/06/2014 - 20:56 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:21

Bientôt trentenaire, le prévenu n'a guère d'expérience professionnelle. Côté diplôme, il a un CAP d'ébénisterie. Placé sous curatelle à sa demande, il avait déjà consulté un expert psychiatre avant sa précédente incarcération.
Car le malfaiteur n'était sorti de prison qu'en janvier dernier, après 18 mois d'incarcération. Il avait l'obligation de procéder à un suivi psychiatrique et il est poursuivi dans cette affaire dans le cadre d'une récidive légale.

En l'espace d'un jour, une quinzaine de vols supplémentaire reconnue
Du 18 mai au 3 juin, le jeune homme aura vandalisé pas moins de 84 véhicules... pour un butin d'à peine 200 €. Peut être d'autres victimes seront reconnues d'ici le jugement, car en l'espace d'un jour à peine, une quinzaine de vols supplémentaire a été reconnue par le prévenu.
Parmi les 84 victimes recensées, quatre s'étaient déplacés jusqu'au palais de justice du Puy pour se constituer partie civile (déjà 30 se sont constituées partie civile par procès verbal, les autres peuvent le faire par courrier avec accusé de réception).

Un butin à des années lumières des dégâts occasionnés
Les quatre victimes présentes au tribunal se sont contentées de demander une indemnité qui couvrait les frais occasionnés sur leur véhicule, ne voulant probablement pas enfoncer le prévenu...
Si le butin des 84 véhicules avoisine les 200 euros, les frais de réparation des seuls quatre victimes présentes au tribunal s'élève à... plus de 1 000 euros.

Placé en détention provisoire
Finalement, les avocats étant en grève ce jeudi, le dossier n'a pu être jugé sur le fond et a été renvoyé au jeudi 19 juin 2014. Seul le cas sa liberté pouvait être débattu. Alcoolique et peu locace, le prévenu a balbutié : "la détention, j'aime pas ça".
Un argumentaire qui n'aura pas suffi à convaincre les magistrats, qui ont décidé de le placer en détention provisoire dans l'attente de son jugement, justifiant qu'ils n'avaient "aucune garantie de représentation à la prochaine audience" et que son incarcération permettrait d'éviter "tout renouvellement d'infraction".

Maxime Ptavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire