Journée des droits des femmes : comment participer en Haute-Loire ?

Par A.Wa ven 05/03/2021 - 12:43 , Mise à jour le 05/03/2021 à 12:43

Aujourd’hui, les femmes gagnent 25 % de moins que les hommes. C'est comme si chaque jour à partir de 15h40, elles travaillaient gratuitement. A l’occasion du 8 mars, journée internationale pour les droits des femmes, les syndicats CGT, FSU, Solidaires, le Réseau Lycéen et les associations ATTAC, CIDFF, Planning familial ont décidé une mobilisation commune

Une déambulation est organisée avec lectures de textes féministes et chansons pour « porter les légitimes exigences de respect et d’égalité des femmes au travail et dans la vie ». Rendez-vous est donné ce samedi 6 mars au Puy-en-Velay à 10h devant le théâtre municipal.

« Sous nos masques, la colère gronde et la parole se libère. Des crimes que personne ne veut voir sont cachés, y compris au sein des familles : les incestes et les féminicides. Nous sommes des milliers à subir harcèlement, agressions sexuelles, viols et violences au travail, dans la rue, au domicile. Les discriminations perdurent. Premières de corvée surexploitées, surexposées aux risques de contamination, nous sommes caissières, femmes de ménage, auxiliaires de vie… premières licenciées, quand on n’a plus besoin de nous. Les femmes et les jeunes subissent particulièrement la précarité : temps partiels, petits boulots, épuisement à l’hôpital public par manque de personnels, de lits et de moyens. Cette crise a mis encore plus en lumière le rôle fondamental des femmes dans la société. Elles ont été le pilier du confinement et de la suite : télé travail, classe à la maison, courses, confection des repas, aide aux personnes en difficulté ….. Elles tiennent à bout de bras la vie de tous les jours. L’écart de rémunération persiste à 25 % entre les femmes et les hommes... C'est comme si chaque jour à partir de 15h40, les femmes travaillaient gratuitement. Et si elles s'arrêtaient ? A l’occasion de la journée internationale pour les droits des femmes, nous serons dans la rue pour l’égalité des salaires, parce qu’il faudrait au moins un milliard afin de lutter contre les violences sexistes et sexuelles, et contre les crimes d’inceste. Nous serons dans la rue parce que nous n’acceptons plus les discriminations liées au genre, à l’origine ou à l’orientation sexuelle, ni les violences faites aux femmes migrantes pour lesquelles nous demandons un permis de séjour. Nous serons aussi dans la rue pour un réel accès à l’avortement partout et pour toutes, notamment avec l’allongement du délai légal au-delà de 12 semaines. »

Sinon, à distance, vous pouvez afficher votre soutien sur les réseaux sociaux en postant des visuels que vous trouverez sur le site du Centre d'Information sur les Droits des Femmes et des Familles de Haute-Loire.

Modalités de participation    

Période de diffusion :  
Entre le vendredi 5 mars et le samedi 13 mars 2021. 

10 messages = 10 visuels 
2 formats : affiche et Facebook 
Téléchargeables ici ou disponibles en version imprimée (sur demande auprès du CIDFF 04 71 09 49 49, à récupérer au siège - 2, rue André Laplace au Puy-en-Velay T. 04 71 09 49 49 - ou sur les différents lieux de permanences).

Vous pouvez être acteur-actrice de cette campagne en partageant les messages du CIDFF sur le département :
• En tant que citoyen.ne sensible à cette cause, je relayerai le 8 mars et d’autres jours la publication Facebook du CIDFF   
• Je suis un.e  commerçant.e de proximité et je m’engage à apposer sur ma vitrine une affiche durant toute la période 
• En tant que structure sociale, nous partagerons chaque jour un message sur notre panneau d’affichage situé dans notre hall d’accueil et sur notre page Facebook 
• Notre entreprise, engagée pour l’égalité femmes-hommes relayera du 8 mars au 12 mars sur son panneau d’affichage 5 des 10 visuels proposés 
• Notre collectivité, diffusera sur toute la période la campagne, un visuel par jour sur ses panneaux numériques 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés