Jean-Pierre Vigier interpelle le gouvernement sur son action en faveur de la ruralité

Par O.St jeu 10/02/2022 - 09:00 , Mise à jour le 10/02/2022 à 09:00

Lors de la séance de Questions au Gouvernement à l’Assemblée nationale ce mardi 8 février, le député de Haute-Loire, Jean-Pierre Vigier, a tenu à interpeller le Gouvernement sur son action à destination des territoires ruraux.

Soulignant le décalage entre les paroles du Président de la République et les actions du Gouvernement, le député a rappelé que la fracture territoriale s’était aggravée, faute de moyens financiers nouveaux.

Surtout, il a rappelé que les habitants des territoires ruraux avaient subi plusieurs mesures néfastes au cours des dernières années : hausse des taxes sur les carburants, fermeture de classes non concertées (à l’image de la fermeture d’une classe dans l’école de Cohade, que Jean-Pierre VIGIER a évoquée), application du Zéro Artificialisation Nette (ZAN), ou encore les 80 km/h.

Mettant également en évidence le fait qu’aucune action d’ampleur n’a été menée pour lutter contre la désertification médicale, et que nos agriculteurs n’ont pas vu leurs produits revalorisés, Jean-Pierre Vigier a signifié à l’exécutif qu’il ne comprenait pas l’impérieuse nécessité de soutenir nos campagnes.

Ainsi, il a de nouveau appelé à prendre en compte les spécificités des territoires ruraux pour construire une politique de la ruralité ambitieuse.
La ruralité est une chance pour la France :"l’Etat doit accompagner l’ensemble de nos territoires !"
 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés