Incroyable tout ce qu'on peut faire avec le numérique à l'école

mar 29/09/2015 - 20:39 , Mise à jour le 29/09/2015 à 20:39

La vague numérique continue de déferler sur l'Auvergne. Une présentation de cette mutation 2.2 a été faite au Conseil départemental ce mardi 29 septembre 2015 devant près de 80 élus et chefs d'établissements de Haute-Loire. Jean-Pierre Marcon, président du Conseil départemental, et les représentants du rectorat ou de Canopé (le Centre départemental de documentation pédagogique) se sont succédé au micro pour présenter le projet en cours. " On n'utilise pas le numérique pour faire du numérique ! " L'idée est de faciliter l'apprentissage et les exemples sont concrets. 

 

Le téléphone, meilleur ami des prof' ?
Les smartphones deviennent un réel outil, comme au sein du lycée professionnel Emmanuel Chabrier d'Yssingeaux. Les élèves se servent de leurs téléphones portables pour identifier des espèces végétales lors des sorties pédagogiques, notamment grâce à une application gratuite. D'autres servent à rédiger un compte-rendu. Les élèves prennent leurs propres photos, " ils sont acteurs de leurs sorties sur le terrain ".

 

----
Un Fablab en préparation 
L’atelier Canopé et l’IUT du Puy-en-Velay veulent créer un Fablab. C’est-à-dire un laboratoire de création et de réalisation d’objets à partir d’outils du numérique comme les imprimantes 3D, les fraiseuses numériques ou encore de simples ordinateurs… Ce lieu innovant devrait offrir un espace de réflexion pédagogique, mais il serait également mis à la disposition des artisans du département à partir de la Toussaint.

-----Un projet au service de tous

Le numérique aide aussi à l'accessibilité, comme au collège Joachim Barrande de Saugues. La "dictée logolexie nomade" sur clé USB est un logiciel pour aider les élèves présentant des troubles langagiers. Un outil qui change le quotidien de ses élèves avec la possibilité, par exemple, de dicter un texte ou de le faire lire par un ordinateur.

 

La star des projets
On ne la présente plus mais elle fascine toujours autant : l'imprimante 3D. Elle est de plus en plus accessible aux établissements. Le lycée ponot Charles et Adrien Dupuy en est équipé. Mieux : les étudiants l’ont fabriquée. Présente à l’Hôtel du Département pour l’occasion, elle intéresse les chefs d’établissement qui ne sont pas avares de questions. 

 

Alors, convaincu ?
Les principaux et chefs d'établissements de Haute-Loire semblent conquis. « Le numérique est déjà arrivé dans nos écoles depuis quelques années donc oui, c’est une bonne chose qu’il y ait toujours des évolutions », confie un principal altiligérien. A la sortie, les discussions fusent et des groupes se forment autour des ateliers (imprimante 3D, tableau interactif…).
Benoit Verschaeve, secrétaire générale du rectorat, explique les changements qui devraient se mettre en place :

Le numérique permet aussi de mettre en place une période de transition :
Le rectorat est engagé dans le projet jusqu’en septembre 2017.

E.J. 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire