Important dispositif de contrôles policiers pour la Saint-Sylvestre

jeu 31/12/2020 - 09:00 , Mise à jour le 31/12/2020 à 09:00

Environ 200 agents de police et gendarmes seront disposés aux quatre coins de la Haute-Loire durant la dernière nuit de l’année 2020. L’objectif d’un tel déploiement ? Que le couvre-feu soit respecté pour lutter contre la transmission de la Covid-19.

Pont de Baccarat, mercredi 30 décembre, 20 heures. Aux côtés de quelques éléments des forces de l’ordre, Rémi Darroux, Secrétaire Général de la Préfecture de Haute-Loire, et Pascal Mazière, Commandant du commissariat du Puy-en-Velay, assistent aux premiers contrôles de la grande opération mise en place en ces deux derniers jours de l’année. « L’action policière de ce soir vise à s’assurer du respect total du couvre-feu, explique Rémi Darroux. Le même type d’opération aura lieu ce 31 décembre et les directives seront plus strictes. »

« Les forces de l’ordre appliqueront les consignes gouvernementales »

D’après le représentant de l’État, la présence des forces de l’ordre en ce mercredi 30 décembre est surtout à visée préventive afin de rappeler les règles en place. « Pour ce soir, nous faisons de la pédagogie, affirme Rémi Darroux. Le 31 décembre, les forces de l’ordre appliqueront les consignes gouvernementales. Il ne faut pas perdre de vue le fait de bien respecter les règles du confinement et du couvre-feu. »
Il insiste : «  Nous luttons contre la Covid19 depuis 10 mois déjà. Et comme pour chaque fin d'année, ces contrôles permettent aussi de lutter contre la petite délinquance et en particulier contre les cambriolages. Je salue la présence de trois policiers municipaux au Puy venus renforcer les équipes de policiers nationaux ».

«  Il y a plus de forces de l’ordre sur toute la Haute-Loire par rapport aux autres années et à la même époque ». Pascal Mazière

Photo par Georges Roche

Les altiligériens, bons élèves

Le Commandant Pascal Mazière souligne tout de même que les altiligériens sont, dans l’ensemble, plutôt respectueux des décisions gouvernementales et notamment du couvre-feu. « Mais nous devons être malgré tout sur le terrain pour rappeler, si nécessaire, les textes régissant la période que nous vivons depuis des mois, souligne-t-il. Comme l’a fait remarquer Rémi Darroux, nous devons rester vigilants. Le soir du réveillon, nous appliquerons fermement les consignes dès 20 heures précisément ».

Les attestations dérogatoires en première cible

Hier soir, 200 policiers et gendarmes ont investi plusieurs dizaines de lieux du département afin de sensibiliser les récalcitrants au couvre-feu et effectuer les contrôles de routines. Ce soir, jeudi 31 décembre, le même effectif sera en place avec l’appui des policiers municipaux. Bien évidemment, les lieux de contrôle ne nous ont pas été divulgués. Outre la vérification des attestations dérogatoires, les forces de l’ordre contrôleront également l’alcoolémie, la prise de stupéfiants ou encore les excès de vitesse. Les policiers de l’agglomération seront rejoints par ceux de la B.A.C. (Brigade Anti-Criminalité). Pascal Mazière conclue : « Les risques d’attentat sont également pris en compte. Si la menace n’est certainement pas aussi forte que dans certains secteurs en France, la vigilance reste de mise ».

G.Ro.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

me

jeu 31/12/2020 - 16:19

c est quand même incroyable de devoir mobiliser des forces de police pour veiller au respect de règles de santé publique vive la France