Huit nouvelles caméras bientôt installées au Puy

jeu 27/09/2018 - 16:54 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:54

Dans les prochains jours, huit nouvelles caméras de vidéo-protection viendront compléter le dispositif actuel (géré par la police municipale) qui en compte déjà 74, réparties sur 16 sites de la ville du Puy-en-Velay. "Cet équipement est installé à des endroits stratégiques du Puy et permet un maillage de plus en plus précis de la ville", assure Yves Devèze, adjoint au maire en charge de la sécurité.

>> A lire : Le Puy : 14 caméras supplémentaires pour 2018 et sur l'Agglo du Puy 
41 réquisitions entre janvier et août 2018
Depuis 2012, la présence de ces caméras a permis de notifier plus de 170 réquisitions dont 41 entre début janvier et fin août 2018. Grâce à une convention de coordination entre la police municipale et la police nationale renouvelée le lundi 17 septembre 2018 en préfecture de Haute-Loire, les enquêteurs de la DDSP ont accès aux enregistrements lors d’événements particuliers ou pour les besoins d’une enquête judiciaire. Eric Cluzeau, commissaire divisionnaire du Puy, cite en exemple l'affaire du Roi de l'Oiseau et cet homme interpellé et placé en garde à vue pour avoir forcé les barrières des signaleurs bénévoles : "Les images ont donné des éléments sur le contexte, intéressants pour l'enquête". Et d'ajouter : "Ce n'est pas le seul outil que nous ayons, mais un des outils qui est systématiquement utilisé notamment pour des affaires de cambriolage."

>> A lire aussi : Sur l'agglo du Puy, les caméras poussent comme des champignons 
Des caméras remplacées
Ces huit nouvelles caméras seront braquées sur différents endroits du Puy jugés "sensibles" comme la place Michelet par exemple. Mais d'autres déjà en place depuis un certain temps, depuis 2012 pour certaines, seront également remplacées par des modèles récents plus performants, équipés d'un zoom numérique qui permet une reconnaissance plus précise, notamment des plaques d'immatriculation.

Rappelons que les sorties d'images font l'objet d'une réquisition d'un Officier de police judiciaire. 
Stéphanie Marin

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire