Hte-Loire/Législatives : Le retour d'Europe Écologie Les Verts

sam 13/05/2017 - 21:21 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:45

Beaucoup d'électeurs avaient regretté l'absence d'EELV pour la présidentielle et cet accord avec le candidat PS, puis la déroute qui s'en est suivie.
Le parti écologiste sera bien présent pour les législatives, même en Haute-Loire. Les candidates auront peu de temps pour faire connaissance avec les électeurs du département, mais leurs suppléants sauront les initier aux spécificités du cru.
----André Cornu justifie son choix
Pour le maire de Saint-Germain Laprade, « l'écologie a été le parent pauvre des primaires et de l'élection présidentielle surtout au 2ème tour.»
Il n'est toutefois pas « candidat titulaire(...)pour des raisons essentiellement de non cumul, mon mandat de maire étant la priorité des priorités.»
Il sera suppléant d'Anne Lhermet (voir ci-contre), « pleinement engagée, soucieuse des habitants de notre département, de ses emplois, de son développement, de la qualité de vie et non de sa carrière politique personnelle.»-----
Deux candidates inconnues en Haute-Loire
Quelles candidates ? Il s'agit, pour la 1ère circonscription (Le Puy-Yssingeaux), d'Anne Lhermet, conseillère municipale à Bellerive-sur-Allier (03). Elle sera supléée par André Cornu, maire de Saint-Germain-Laprade.
Pour la 2nde circonscription (Le Puy-Brioude), Marie-Laure Busselot, demeurant à Clermont-Ferrand, défendra les couleurs d'EELV. Elle sera quant à elle supléée par Pierre Pommarel, médecin généraliste à Paulhac, ancien conseiller régional.
D'aucuns diraient « parachutage ». Mais pour faire moins de 200 km, pas très utile de prendre l'avion, surtout quand on est écologiste. Un hélitreuillage à la rigueur. « De toute façon nous nous inscrivons en faux à Europe Écologie Les Verts quant au député qui serait le VRP de son département, prévient l'ancien conseiller régional Pierre Pommarel, un député est là au contraire pour gérer les affaires de la nation.»

Les candidats locaux potentiels pas volontaires
Alors doit-on s'étonner au vu du choix des candidates proposées par le conseil politique régional d'EELV pour les législatives en Haute-Loire ? « C'est surtout que les candidats potentiels demeurant en Haute-Loire n'étaient pas volontaires, c'est leur choix et c'est le mien », répond Pierre Pommarel.
La campagne sera courte et EELV doit se rappeler au bon souvenir des électeurs : « cette décision a été prise dans l'urgence, aussi nous ne ferons pas de réunion publique, confie Pierre Pommarel, le gros de la campagne sera d'aller au devant des citoyens, notamment par le biais de tractages sur les marchés.»
Du tractage donc, chez Europe Écologie Les Verts, à défaut de tractations avec les partenaires potentiels comme le PS, pour les prochaines législatives des 11 et 18 juin prochains.

J.J.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire