Tous

Yssingeaux

Hôpital d'Yssingeaux : en zone rurale, on sait montrer l'exemple

dim 19/08/2018 - 17:30 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:54

C'est à l'occasion d'une visite à l'initiative d'Isabelle Valentin le vendredi 17 août 2018, à l'heure où, selon la députée de la 1ère circonscription, "les médias nationaux donnent l'impression que toute la France est en vacances, alors que de nombreux personnels travaillent, notamment dans les services de santé. L'idée est de venir les saluer et leur dire qu'on les soutient. Et aussi de donner une autre image de cet hôpital."
La coopération comme atout
Sylvie Tourneur, la directrice de l'hôpital Jacques Barrot, a rappelé ce qui fait la force de l'établissement.  Celui-ci se compose d'un pôle sanitaire, au sein duquel quinze spécialistes venant du Puy-en-Velay proposent périodiquement des consultations, "un vrai travail de coopération", se félicite la chef d'établissement. Le service d'auto-dialyse, comprenant cinq postes par jour, voudrait lui s'agrandir. Une antenne d'hospitalisation à domicile couvre elle tout l'est du département. Le pôle médico-social  comprend l'Ehpad. Trente-cinq lits sont dédiés à l'unité protégée Alzeihmer. Le PASA (Pôle d'Activités et de Soins Adaptés)  accueille des résidents à la journée. Enfin, une pharmacie fournit les Ehpad de Malataverne, de Ste Sigolène et de St Pal de Mons.
Un vrai service de proximité
En termes de projets, le service de réadaptation va s'enrichir de cinq lits supplémentaires et les locaux de la rééducation vont subir une restructuration. "Au total, l'établissement dispose de 280 places et nous comptons 250 salariés. Un personnel très impliqué, dont on est très fier", se réjouit Sylvie Tourneur. "Cette implication, autant que le travail en réseau et en coopération, associés à une démarche qualité dynamique, contribuent à proposer un vrai service de proximité pour les patients et leurs familles", poursuit-elle.
La dimension humaine avant tout
Des propos soutenus par Isabelle Valentin qui souligne  :" A l'heure où c'est souvent compliqué pour les personnes d'être hospitalisées au Puy ou à Saint-Etienne, cet hôpital de proximité est une vraie formule d'avenir." Enfin, rappelle la chef d'établissement, "si l'hôpital ne dispose ni de service d'urgences, ni de maternité, la population y est très attachée, car on reste dans une dimension humaine qui créé aussi du lien social et cela est très important."
M-A.B.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire