Hold-ups : les forces de l'ordre sur le qui-vive

jeu 18/12/2014 - 23:25 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:31

Le préfet de Haute-Loire, Denis Labbé, et la commissaire de police du Puy et Directrice départementale de la sécurité publique (DDSP), Jeannine Buisson, ont participé ce jeudi soir au dispositif anti-hold-up qui est déployé sur le département. Ils sont allés à la rencontre de commerçants du Puy et de Brioude pour avoir leurs ressentis sur l'aspect sécuritaire.
Cette visite a eu lieu à 15 heures à Brioude et à 18 heures au Puy-en-Velay. Au Puy, Pierre Robert, adjoint au maire chargé de la qualité de la vie, a également fait le déplacement. Le dispositif anti-hold-up a été déployé dans les centres-villes et les galeries marchandes. " Il y a des heures que l'on sait plus sensibles : celles d'ouverture et de fermeture ", confie la commissaire de police, Jeannine Buisson. 

Consolider le lien
La police va à la rencontre des commerçants pour les sensibiliser aux risques, aux réflexes qu'il faut avoir en cas de souci et aux précautions à prendre. " Il y a un lien entre policiers et commerçants ", explique Jeannine Buisson. En centre-ville du Puy, les commerçants se sentent rassurés. Stéphanie Riffard, gérante de la boutique de chocolats Jeff de Bruges, explique : " Quand je finis tard, je n'ai plus peur parce qu'il y a une caméra de vidéo-surveillance en face du magasin ".

Prévenir avant tout
Tout le système repose sur la dissuasion. La Brigade anti-criminalité (Bac) possède un armement voyant dans ce but. La Commissaire précise : " si une action est en cours, nous n'intervenons pas à chaud ". Aucun renfort n'a été demandé, les effectifs ont juste été répartis sur les horaires dits "à risque". Pendant cette même période l'an passé, rien n'avait été signalé. Denis Labbé appuie : " Ce n'est pas parce qu'il ne se passe rien qu'on ne doit rien faire ". On se souvient du braquage de l'Intermarché de Chadrac, le 29 décembre 2009.

D'anciennes victimes
Du côté de la bijouterie Descours, le geste est apprécié : " on voit les policiers passer tous les soirs aux heures de fermeture ". Ici, le traumatisme du braquage du 5 février 2011 est encore présent. Alarme et vidéo-surveillance ont été installées. " C'est une obligation ", explique le propriétaire.
Dans chaque magasin au passage de la délégation, des plaquettes sont distribuées pour prévenir des vols à main armée. Denis Labbé insiste : " Quand on voit queque chose de suspect, il faut prévenir la police ". La commissaire conclut : " On préfère être dérangé pour rien que de ne pas être prévenu ".
 

E.J.

  • Pour les particuliers : Opération Tranquillité Vacances

Pouvoir compter sur un voisin vigilant qui vide votre boîte aux lettres, c'est bien. Bénéficier de rondes des forces de l'ordre à horaires irréguliers, c'est encore mieux. Comme à chaque période de vacances, vous pouvez faire appel à l'Opération Tranquillité Vacances.
Les personnes devant s’absenter plusieurs jours de leur domicile peuvent demander à bénéficier de ce service mis en place gratuitement. Des patrouilles de surveillance seront régulièrement effectuées pour veiller à la bonne sécurité des lieux.
Il suffit de se rendre dans la brigade de gendarmerie la plus proche (appeler au préalable pour s'assurer que les militaires ne soient pas à l'extérieur) ou au commissariat du Puy-en-Velay (1, rue de la passerelle) si vous habitez la cité ponote, Aiguilhe, Brives Charensac, Chadrac, Espaly St Marcel, ou Vals près le Puy.
> Consulter la brochure de l'Opération Tranquillité Vacances

  • Mauvaises et bonnes habitudes

Pour ne pas tenter les cambrioleurs, le groupement de gendarmerie de Haute-Loire prodigue ces conseils :
Ne pas ranger ses bijoux, chéquiers et cartes bancaires dans la salle de bain ou la chambre à coucher – bien souvent les voleurs ne visitent que ces pièces ;
Fermer à clé même si vous êtes chez vous ;
Changer la serrure quand vous emménagez dans un nouveau logement ;
Ne pas laisser la clé d'une porte vitrée dans la serrure ;
Ne pas laisser la clé sous le paillasson ou un pot de fleurs, la confier à un voisin ou un membre de la famille à proximité ;
Ne pas entreposer d'outils dans un cave qui ne ferme pas à clé ;
Renforcer vos fenêtres avec des serrures à 3 points ou des barres de renfort.
Entretenir la végétation de sa résidence secondaire ;
Vider la boîte aux lettres régulièrement ;
Laisser la lumière allumée dans une pièce visible le soir en votre absence et en changer l'horaire si vous utilisez un minuteur ;
Éclairer le jardin ;
Ne pas dormir les fenêtres ouvertes, même à l'étage ;
ou encore demander à un voisin de jeter un coup d’œil de temps en temps.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire