Haute-Loire : les députés au Salon de l'Agriculture

jeu 01/03/2018 - 12:58 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:51

Notre département étant très rural, le Salon International de l'Agriculture est un rendez-vous incontournable pour nos représentants à l'Assemblée Nationale. 
"C’est avec grand plaisir que j’étais ce mercredi au Salon International de l’agriculture à Paris", témoigne la première femme députée de Haute-Loire, "cet événement est la vitrine de nos Savoir-faire Français. Toutes les productions y sont représentées. C’est notre identité, notre culture, notre patrimoine".

"Défendre le modèle français fait d’exploitations familiales"
De nombreux élus de la Région Auvergne-Rhône-Alpes étaient présents ce mardi pour inaugurer le magnifique stand régional et signer le « Plan Filière » : "une vraie politique régionale est menée en Auvergne Rhône-Alpes pour soutenir les diverses filières et nous en sommes très fiers", a déclaré la députée, "oui, nous devons lutter pour défendre le modèle français fait d’exploitations familiales, de personnes passionnées par leur métier et qui travaillent dur et sont parfois critiquées".
Il est donc primordial selon elle de défendre l’ensemble des acteurs du milieu agricole avec une volonté affirmée et sans relâche : "oui, l’aménagement global du territoire, c’est défendre la ruralité, les agriculteurs, et surtout notre agriculture de manière générale. Chaque territoire est différent mais chaque territoire à ses propres richesses".

Mercosur, PAC et États Généraux de l’Alimentation
La députée a pu échanger avec de nombreux producteurs, éleveurs, responsables agricoles, coopératives, sur le Mercosur (voir notre vidéo des éleveurs allumant un feu devant la préfecture de Haute-Loire), la réforme de la PAC (voir notre vidéo depuis Bruxelles) ainsi que les retraites agricoles. "Échanges intéressants et emplis de bon sens", commente-t-elle.
Nommée par le Groupe Les Républicains à l’Assemblée Nationale, elle a pu participer aux États Généraux de l’Alimentation qui pourraient conduire à une fin de la guerre des prix dans l'agriculture

Le Fin Gras et la Haute-Loire à l'honneur
Isabelle Valentin a profité de sa présence au Salon International de l'Agriculture pour mettre à l'honneur deux membres essentiels de l'association « Fin Gras du Mézenc » : Yannick Pochelon, technicien, pour ses 15 ans de travail acharné et de combat au quotidien pour mettre en place et valoriser la marque et le Président, Bernard Bonnefoy, pour son investissement et son engagement pour dynamiser l’association depuis 25 ans. Elle a remis à chacun d’entre eux une médaille de l’Assemblée Nationale.
Elle a également félicité l’ensemble des agriculteurs de Haute-Loire pour leur travail et pour la qualité de l'agriculture Altiligerienne. "La Haute-Loire peut être fière de ses nombreuses médailles obtenues au salon", a-t-elle lancé, "je veille et je veillerai sur nos productions, nos exploitations, nos agriculteurs et leur famille". Elle a assuré qu'elle resterait vigilante sur le projet de la loi agricole, mais aussi sur les propositions d’accords européens et sur les lignes agricoles. 

"Une réelle vitrine pour les professionnels afin de promouvoir leurs produits et leurs savoir-faire"
Son homologue Jean-Pierre Vigier a été heureux et fier de se rendre, comme chaque année depuis son élection en 2012, au Salon International de l’Agriculture de Paris, événement incontournable du monde agricole. Il est en effet, analyse le parlementaire, "une réelle vitrine pour les professionnels afin de promouvoir leurs produits et leurs savoir-faire".
Lors de cette visite, il a rencontré les agriculteurs et exposants de la filière agricole française, notamment les producteurs de la Haute-Loire. Il a félicité les éleveurs et producteurs altiligériens présents, et notamment les lauréats du Concours Général Agricole de dimanche, suite à l’obtention de la médaille d’or race montbéliarde pour le GAEC Castanet avec leur vache Elite et la médaille d'or pour la saucisse sèche des salaisons Montagnac à Solignac-sur-Loire.

"Faire en sorte que les producteurs français soient toujours justement rémunérés"
"Au regard de la haute qualité des produits de notre filière agricole", le député Jean-Pierre Vigier s’engage pour "faire en sorte que les producteurs français soient toujours justement rémunérés". Il participera ainsi activement aux discussions à l’Assemblée nationale sur le projet de loi issu des Etats Généraux de l’Alimentation afin de faire en sorte que les prix de vente tiennent compte du coût de production, assure une juste répartition des marges et empêche les agriculteurs de vendre à perte.
Dans cet esprit, le député Jean-Pierre Vigier a indiqué son "profond désaccord" sur la négociation en cours entre le Gouvernement et les pays du Mercosur qui constitue "une concurrence déloyale pour une filière française déjà en difficulté". Le député a conclu son intervention : "nous devons soutenir cette filière importante pour nos traditions, notre indépendance et notre rayonnement mondial".

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire