Haute-Loire : la lentille verte du Puy cherche son second souffle

ven 13/02/2015 - 15:04 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:33

En cumulant plus de 10 000 emplois sur près de 90 communes du département, la lentille verte du Puy demeure l'un des moteurs de l'économie locale.
Les membres de l’ODG (organisme de défense et de gestion de la lentille verte du Puy) étaient réunis en Assemblée Générale (AG) le jeudi 12 février à Costaros en présence de plusieurs élus.
Lors de cette AG, le Président Antoine Wassner a dressé un bilan de ces trois années de présidence et a encouragé les producteurs à semer plus de lentille.

10 % de plus de surfaces en 2015... mais une mauvaise météo en juillet
L’Assemblée Générale est un moment important pour la filière. Le Président Antoine Wassner, qui laissera sa place à la fin du mois, a tout d’abord dressé le bilan de l’année 2014 : "l’appel lancé l’année dernière, semez un hectare de plus par producteur, a été entendu" (lire). 
Ainsi, la filière a gagné 10% de plus de surfaces. Alors que la culture était porteuse de bons espoirs en juin, et que toutes les conditions étaient pourtant réunies pour donner un nouvel élan à la filière, c'est la météo qui est venu contrecarrer ses espoirs, les conditions climatiques de juillet ayant fortement impacté le rendement. Le rendement s'établit à 8,5 quintaux par hectare, il était de 8 quintaux l'an dernier. Le rendement moyen de ces 30 dernières années est de 10 quintaux par hectares et il faudrait un rendement d'environ 12 quintaux par hectares pour être à l'équilibre.

----La Lentille Verte du Puy, c’est :
Le 1er légume sec AOP
700 producteurs sur 87 communes
3 500 ha en 2013 pour 3 000 tonnes récoltées
Un formidable vecteur de promotion pour la Haute-Loire-----"C’est une vraie chance d’avoir cette production dans notre département"
Lors de cette Assemblée Générale, le Président est resté confiant sur l’avenir : "l’ODG, via la commission technique, a apporté de vrais solutions techniques aux producteurs". Il faudrait donc juste une bonne année de production pour retrouver la dynamique. Rappelons que la lentille verte du Puy est un moteur de l'économie départementale, cumulant plus de 10 000 emplois sur près de 90 communes. Pourtant, faute de production, près de 5 millions d'euros échappent chaque année au marché altiligérien (lire).
"La Lentille Verte du Puy est attendue et très appréciée. C’est une vraie chance d’avoir cette production dans notre département. Les producteurs doivent en avoir conscience car ce sont eux les premiers maillons de la chaîne. Il est encore tôt pour estimer les surfaces emblavées en 2015 mais nous comptons sur l’engagement de chacun", a ajouté Antoine Wassner.

Poursuite du programme de recherche et développement
Ensuite, l’assemblée a entendu le rapport d’activité et financier de 2014. Au niveau technique, la commission présidée par Franck Rocher a continué d’expérimenter des nouvelles techniques afin de donner aux producteurs un itinéraire cultural précis.
L’accent a également été mis sur les méthodes innovantes et alternatives afin de produire mieux et plus. Aujourd’hui, de vraies solutions existent et l’ODG poursuit son programme de recherche et développement.

"La Lentille Verte du Puy est l’un des marqueurs du territoire auvergnat"
Au niveau de la promotion, la commission présidée par Huguette Trescarte a mis l’accent sur le développement du site Internet qui aujourd’hui est consulté plus de 300 fois par jour. Pour 2015, la filière a souhaité être présente toute la durée du Salon de l’Agriculture à Paris. Enfin, Marie-Josée Chassin, Vice-Présidente du Conseil Régional a souligné l’important travail mené par la filière tant au niveau de la promotion qu’au niveau technique.
Elle a mis en avant "l’engagement de la filière dans les méthodes alternatives". Pour elle, "la Lentille Verte du Puy est l’un des marqueurs du territoire auvergnat et le Conseil Régional se doit de soutenir cette filière".

"Les JA seront toujours là pour promouvoir la lentille"
Anthony Fayolle, Président des JA 5jeunes Agriculteurs) de Haute-Loire a relevé que "les jeunes agriculteurs doivent s’approprier les filières de qualité de notre département : la Lentille Verte du Puy et les Veaux des Monts du Velay". Il a rappelé que les générations passées se sont battues pour construire ces filières qui ont été des sources de revenu quand les disponibilités laitières n’étaient pas au rendez-vous.
Il a aussi encouragé tous les jeunes à mettre en place des lentilles et a conclu : "les JA seront toujours là pour promouvoir la lentille".

Les producteurs invités à maintenir et augmenter les emblavements en 2015
Laurent Beraud et Gérard Rome, président du Groupement et du Syndicat, ont appelé les producteurs à maintenir et augmenter les emblavements en 2015. Bernard Meyronneinc de la DDT (Direction Départementale des territoires) a fait part de l’engagement des services de l’Etat au côté de la filière et a souligné : "notre lentille doit continuer à se démarquer car elle reste un produit emblématique de notre département".
Cette assemblée générale était enfin l'occasion de remercier Antoine Wassner pour son travail réalisé pendant ces trois années. "L’organisation souhaitée en 2012 est en place", a-t-il conclu. Il sera remplacé à la fin du mois par un producteur.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire