Haute-Loire : des contrôles renforcés pour le Réveillon du Nouvel An

jeu 31/12/2015 - 19:08 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:38

Comme chaque année, les forces de l'ordre sont sur le qui-vive le 31 décembre au soir pour multiplier les contrôles et surtout dissuader les personnes alcoolisées de prendre le volant.
Il faut dire que le bilan de la sécurité routière en cette toute fin d'année n'est pas bon du tout en Haute-Loire.

Un bien triste bilan pour le département
Si le département enregistre un nombre de blessés en baisse de 8,6 % (160 contre 175 l'année dernière), les accidents corporels restent stables : 139 au 29 décembre. C'est surtout le nombre de morts sur les routes qui inquiète les autorités : 27 victimes dans 22 accidents, contre 19 en 2014 dans 16 accidents. Parmi les victimes, les 18-25 ans sont les plus impactés. Ils représentent 29 % des accidents mortels alors qu'ils ne constituent que 9 % de la population.
Notons enfin que les alcoolémies sont en hausse de 11 % (le nombre de rétentions reste stable), et les conduites sous l'emprise de produits stupéfiants ont augmenté de 38 %. L'intensification des contrôles explique cette augmentation.

Eric Maire, on sait que les chiffres de la sécurité routière ne sont pas bons en Haute-Loire... En plus du dispositif déployé, quel message peut-on adresser aux automobilistes ? Même dans un contexte festif, on ne badine pas avec la sécurité ?

Des éthylotests offerts aux conducteurs 
Le dispositif de sécurité déployé ce jeudi soir comprend 100 à 150 agents, en zone police et gendarmerie. "Il y aura des points de contrôle, mais aussi des patrouilles", précise la commissaire Jeannine Buisson. Aux abords du bassin Puy, ce jeudi 31 décembre à 16h, les services de police et de gendarmerie manifestaient déjà leur présence, en guise d'ultime prévention. Des éthylotests étaient même offerts aux conducteurs pour qu'ils puissent vérifier qu'ils sont bien aptes à prendre le volant au moment de rentrer.
Comme ils agissent sur réquisition du Procureur, gendarmes et policiers sont autorisés à ouvrir le coffre de chaque véhicule contrôlé. Des dépistages d'alcoolémie sont réalisés et en cas de suspiçion, un test salivaire concernant les produits stupéfiants peut accompagner le contrôle. Le dispositif de sécurité, avec des effectifs fluctuants, se prolongera tout le week-end.

Eric Maire, comme chaque année, les forces de l'ordre déploient un dispositif de sécurité pour le réveillon de la Saint-Sylvestre, mais cette année, il revêt une plus grande envergure car nous sommes toujours en état d'urgence n'est-ce pas ? Quels sont les effectifs mobilisés ? Quels sont les priorités ? Est-on à l'abri si on vit en campagne ?


90 % des français auraient prévu de boire de l'alcool
Le soir de la Saint-Sylvestre encore plus qu'un autre soir, le risque "alcool et conduite" est particulièrement accru. Une enquête des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention confirme l’importante présence d’alcool lors du réveillon de fin d’année : 9 Français sur 10 en consommeront (88,7%), dont 6 sur 10 trois verres et plus (64%).
En moyenne, les Français prévoient de boire 3,8 verres d’alcool ce soir là. Pour 48,3% des Français, la question de la conduite va se poser, soit parce qu’ils se déplacent, soit parce que leurs convives vont se déplacer. Les forces de l'ordre sont donc sur le qui-vive le soir du Nouvel An, d'autant que pour la moitié de ceux qui auront dépassé la consommation d'alcool autorisé, aucune disposition particulière n'a été anticipée pour leur retour de soirée. Près des trois quarts envisagent d'attendre un moment avant de reprendre le volant, mais la moitié des sondés ignore le temps nécessaire pour éliminer un simple verre d'alcool (une à deux heures).

>> Ce même sondage, réalisé sur 1 000 personnes et selon la méthode des quotas, affirme également que vous serez douze à table pour le Réveillon

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire