Hand : le HOPC victorieux dans la douleur

lun 17/11/2014 - 10:38 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:31

Jamais une rencontre n'est jouée d'avance. Et si les pronostics d'avant match voyaient une facile victoire des rouges et noirs, samedi dernier, l'U.S. Issoire a bien failli créer la surprise et infliger au HOPC sa première défaite de la saison, qui plus est, à domicile.

Pas dans le match
L'entame de rencontre quelque peu chaotique avec beaucoup de précipitation et un brin de fébrilité de part et d'autre. Issoire a ouvert le score et il a fallu pratiquement attendre la 4e minute de jeu pour voir enfin les locaux débloquer leur compteur. Sans doute, les prémices d'un match bien particulier. Les Issoiriens ont contré les attaques ponotes et se sont maintenus dans la partie (4-3 à la 9e mn) sans réelle difficulté. Les Vellaves qui, visiblement, n'étaient pas encore rentrés dans la partie, ne sont pas parvenus à mettre leur jeu en place et les nombreuses pertes de ballons n'ont rien arrangé. Les locaux se sont détachés tout doucement au score (7-7 à la 13e mn). Ils ont donné l'impression de réagir, impression confirmée par le tableau d'affichage (12-6 à la 23e mn). Mais Issoire, combatif, a bien mieux terminé cette première période et a réduit le score à la pause (13-10). Une mi-temps sans grand relief au cours de laquelle on a vu des Ponots à la peine.

Victoire sur le fil
Au retour des vestiaires, les rouges et noirs, sans aucun doute piqués au vif, ont choisi emballer la rencontre. Plus vigilants en défense avec encore une fois un Maxence Malosse impeccable dans les buts ponots (17 arrêts), les Vellaves ont enfin montré leur vrai visage et le score parle de lui-même (20-14 à la 42e mn). Mais l'étincelle s'est vite éteinte. D'abord, et en grande partie, parce que les rouges et noirs n'ont plus trouvé l'ouverture face à un gardien adverse excellent (19 arrêts) qui a mis en échec nombre de tentatives des locaux. Ensuite, parce que ces derniers sont retombés dans leurs travers de fautes suspensives et de jets de sept mètres ratés. Tant et si bien que les Issoiriens sont revenus une nouvelle fois au score, ne lâchant rien et jouant sur un faux rythme.
A l'aube des dix dernières minutes de jeu, ils ont égalisé (20-20 à la 50e mn) pour ensuite prendre un avantage d'un but au score. Les Ponots ont réagi mais le match est devenu de plus en plus tendu et le sort de la partie de plus en plus incertain. Plus que cinq minutes et Issoire a repris une nouvelle fois l'avantage. Dans un ultime effort, les Ponots ont marqué par deux fois mais les visiteurs se sont accrochés et une nouvelle parité s'est affichée à deux minutes du coup de sifflet final. Un dernier but de Lucas Pillay et le HOPC a arraché la victoire par 24 à 23.

Penser aux rencontres suivantes
Un immense sentiment de soulagement a pu se lire sur tous les visages à l'issue d'un de ces matches pièges dans lequel les joueurs de J. Darignac ont bien failli tomber. Sentiment de frustration pour les rouges et noirs de n'avoir pu imposer leur jeu et hausser leur niveau à domicile. Une rencontre qu'il faut vite oublier et n'en retenir que les trois points de la victoire.

La victoire de Pérignat à Loudes ne change rien au classement et il faudra un groupe regonflé à bloc pour aller chercher un nouveau succès, dimanche prochain, à Langeac. Mais on connaît la valeur et la volonté du collectif ponot qui saura vite se ressaisir. L'objectif avoué, la remontée en Nationale 3, passe par un parcours que tout le monde souhaite et espère sans faute. Ce samedi, ce fut le simple avertissement que rien n'est acquis d'avance et que la vigilance reste de mise. Le message est certainement passé.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire